Actress – AZD

Cinquième album d’Actress, AZD est une oeuvre superbe et insaisissable, qui confirme les talents de magicien d’un artiste en pleine possession de son art.

azd-main

9.0

10

Label

Genre

Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 17 mai 2017 | 6:11

À force de confusion soigneusement entretenue par l’artiste, et de multiplication embrumée des balises stylistiques ou musicales, la musique de Darren Cunningham est devenue sa propre référence. Les quatre précédents albums d’Actress ont forgé un son qui, tout en s’exprimant de diverses manières, est immédiatement reconnaissable, provoquant à la fois une perte de repères et une irrépressible fascination. AZD, cinquième album du Britannique, qui succède à un hiatus de trois ans, dépasse cette rupture en s’inscrivant dans la droite lignée de ses disques précédents : sans jamais diffuser un sens unique, on retrouve à l’écoute d’AZD cette impression de traverser un brouillard opaque, fait d’assemblages sophistiqués et d’une prolifération des éléments sonores.

C’est avec une attraction intacte que l’on se laisse capter par cette succession de longues vignettes sonores, de boucles mystérieuses et de titres accrocheurs dégradés par des saturations erratiques. Les premiers morceaux de l’album manifestent à cet égard la précision atteinte par Actress. Quelques secondes à peine d’ « Untitled 7 » suffisent à mettre en place cette esthétique évocatrice, plongeant l’auditeur dans l’obscurité en faisant se croiser une étrange ascension mélodique et des pads éparpillés, qui peinent à se faire entendre. « Fantasynth », et surtout l’excellent « Blue Window », prolongent cette impression, prenant la forme de potentiels classiques volontairement enfouis sous des poussières sonores, leurs superbes mélodies restant recouvertes d’une épaisse couche de parasites.

Impossible cependant de réduire AZD à une simple redite des épisodes précédents : la parfaite maîtrise de cet univers sonore permet avant tout à Actress d’en poursuivre l’exploration, multipliant les pistes et les idées au biais d’un sound design toujours plus précis. Que ce soit dans les fragiles notes du bref « Nimbus », introduction du disque, ou dans les accents hip hop de l’hésitant « CYN », AZD brille en apportant de nouvelles variations, de nouvelles perspectives qui subliment l’esthétique de l’artiste. Le single « X22RME », le lancinant « Faure In Chrome » ou l’improbable tube « Runner » s’affirment ainsi futuristes tout en soulevant une forme de nostalgie, mêlant les temporalités pour exister dans leur propre bulle. Avec « Falling Rizlas », Actress nous offre un fragment plus limpide et intelligible, sous la forme d’une simple mais belle séquence de clavier égrenée, laissant ses motifs revenir de manière cyclique.

Sans totalement bouleverser la musique d’Actress, AZD paraît donc atteindre une forme d’achèvement, ne perdant rien du caractère instable qui la traverse. La combinaison des volutes sonores, l’enchaînement des séquences sur l’obscur « Dancing In The Smoke » illustrent cette sensation, dans un titre paraissant simultanément délabré et parfaitement abouti. Actress parvient donc une fois de plus à ses fins avec AZD : alors que l’on pensait connaître un univers sonore qui se manifeste à chaque instant de l’album, on ressort de l’écoute de cette nouvelle œuvre l’esprit incertain de ce qu’il vient d’éprouver, désorienté par les atmosphères envoûtantes d’un titre tel que « There’s An Angel In The Shower », doutant de tout. De tout, sauf de la qualité d’un album qui confirme les talents de magicien occulte d’un artiste en pleine possession de son art, toujours capable de produire une musique aussi vague et insaisissable qu’empreinte d’une troublante beauté.

Tracklist :

01. Nimbus
02. Untitled 7
03. Fantasynth
04. Blue Window
05. CYN
06. X22RME
07. Runner
08. Falling Rizlas
09. Dancing In The Smoke
10. Faure In Chrome
11. There’s An Angel In The Shower
12. Visa

Leave a comment

Articles populaires

Chargement des articles...
Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

Back to Top