Actress – Xoul

Ce nouvel essai d’Actress, empreint d’un dualisme intéressant, fascine autant qu’il repousse.

7.5

10

Par Thomas Renauld
Publié le 21 août 2014 | 9:50
actress-xoul

Après un brillant Ghettoville en ce début d’année, Actress nous a concocté une session live accrocheuse et minimaliste simplement nommée Untitled il y a un mois de cela. Suivant la route des artisans du krautrock qu’étaient Manuel Göttsching et Klaus Schulze, Darenn Cunningham semble ici entériner son amour pour la fragilité mélodique. Comme à son habitude, il opère avec une précision d’orfèvre sur ce Xoul EP : ce tissage sonore millimétré , présent dès la première piste, oblige à s’y lover tant le résultat promet des rêveries profondes. S’appuyant autant sur une mélodie sombre et simple mais pas vide d’esthétisme que sur sa rythmique semblant sur le point de s’écrouler, le quatrième et dernier morceau de ce disque synthétise parfaitement l’ambiance de Xoul EP. Empreint d’un dualisme riche et intéressant, ce dernier casse-tête d’Actress fascine, bien qu’une réserve nous hante toujours au moment de quantifier le capital talent du producteur anglais. Certains aiment à penser que Darenn Cunningham est un imposteur de talent. Nous préférons le voir comme un confectionneur de curiosités – a priori très personnelles – repoussant autant qu’elles captivent. L’aspect bipolaire de son œuvre conservera certainement une part d’ombre à tout jamais. Est-ce un bien, est-ce un mal ? En l’absence de réponse, il semble important de respecter son travail à défaut d’y adhérer totalement.

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top