Akai présente le Rhythm Wolf, boite à rythme analogique à 200$

Après Korg et Roland, c’est au tour d’Akai de se lancer dans l’analogique low cost avec une boite à rythme plutôt prometteuse dont les spécifications viennent d’être dévoilées hier lors du Musikmesse 2014 à Frankfort, pour une sortie prévue cet été.

RhythmWolf_1200x750_web
Par Guy-Jean Miard
Publié le 11 mars 2014 | 15:04

Akai fait partie de ces marques mythiques qui ont compté dans l’histoire de la musique électronique. Dans les années 90, les samplers de la série S étaient utilisés par la grande majorité des producteurs, tous styles confondus. Quant à la MPC2000, on peut sans problème affirmer qu’elle a autant compté – voire plus – dans l’histoire du hip hop que la TR 909 dans celle de la techno. Aujourd’hui, le software a en grande partie supplanté le hardware dans ce domaine, et Akai a su s’adapter en proposant au fil des ans une gamme de contrôleurs et d’interfaces audionumériques qui se distinguent par leur ergonomie et leur qualité, la dernière réussite en date étant le Push, développé en collaboration avec Ableton.

Si dans le domaine du sampling Akai est une référence, c’est loin d’être le cas au rayon synthèse analogique. Ses incursions dans ce domaine sont même plutôt anecdotiques. Mais il n’est pas trop tard pour se lancer, d’autant que la bestiole qui nous intéresse aujourd’hui affiche des caractéristiques plutôt alléchantes.

Le Rhythm Wolf est donc une boite à rythme comprenant cinq sons de percussions, plus un générateur de lignes de basses, le tout bien sûr 100% analogique et paramétrable. Pour piloter l’engin, on a le choix entre un séquenceur 32 pas et des pads style MPC, associés aux obligatoires ports Midi et USB. Akai a eu la bonne idée d’intégrer également un gate trigger qui permettra au Rhythm Wolf de communiquer avec du matériel vintage, synthé ou boite à rythme.

Pour l’instant, aucune démonstration n’a été faite pour se rendre compte des sonorités de la machine. Akai explique avoir pris comme référence des boites à rythme et des synthétiseurs classiques. On peut parier qu’on ne sera pas très loin des TR-808 et TB-303, soit pile poil sur le même créneau que les nouvelles machines Aira de Roland. Sauf que chez Akai, on a fait le choix (judicieux) de l’analogique, quitte à réduire un peu la palette sonore. Pour un prix sacrément agressif : 199$, soit un peu moins que la combinaison des Volca Beat et Bass de Korg, autre concurrents directs. Vivement les premières vidéos de démonstration…

Vous aimerez surement


Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home/seeksick/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273