Alva Noto – Xerrox Vol. 3

La série Xerrox suit son cours avec ce troisième opus qui tient sans problème la comparaison avec les deux précédents. Porté plus sur le mystère que sur la grandeur, il nous dévoile son coeur.

52

8.8

10

Par Raphael Lenoir
Publié le 14 avril 2015 | 12:27

Avec ses nappes rêveuses et spatiales, Xerrox est sans doute l’une des plus grandes séries en ambient de ces 10 dernières années. Il ne pouvait en être autrement lorsque son auteur est l’un des producteurs de soundscaping des plus doués de sa génération. Si Alva Noto est le pseudonyme le plus connu de Carsten Nicolai, notamment pour la série Uni et Xerrox, vous pouvez aller écouter tranquillement Aleph, son autre alias, ou sa collaboration avec Ryuichi Sakamoto pour la série V.I.R.U.S. Xerrox Vol. 1 et 2, faisant respectivement référence au vieux et au nouveau monde, qui sont des pièces musicales incroyables par leur densité sonore entre éléments expérimentaux et nappes orchestrales oniriques. Les attentes sont donc incroyablement élevées pour Xerrox Vol. 3 paru le 8 avril sur Raster-Noton, car voir cette série partir à vau-l’eau à cause d’un épisode plus médiocre aurait été d’un gâchis sans nom.

 

Premier constat, sur ce troisième volume, les méthodes de compositions restent les mêmes que pour les 2 premiers opus. Les symphonies orchestrales sont couplées aux expérimentations issues de ce procédé de copies sur copies de samples qui subissent une transformation telle qu’ils en deviennent méconnaissables. Sans ces expérimentations, Xerrox perdrait en sens, sans ces manœuvres orchestrales éthérés, Xerrox deviendrait abscons, une abjection. A l’intérieur de «Xerrox Radieuse» se cache un bouillonnement qui transfigure l’immobilité apparente. A l’intérieur de «Xerrox Solphaer» se cache un tourbillonnement qui transfigure la sérénité apparente. L’un ne peut aller sans l’autre sans perdre en richesse.

Imaginez maintenant un océan qui pourrait changer à volonté de forme et de consistance. Doué d’intelligence, il aurait non seulement une conscience, mais agirait aussi sur l’inconscient des autres. Capable de matérialiser les rêves de chacun, chaque jour sa présence sèmerait le trouble et ferait vaciller votre raison. Un océan contre-nature qui vous connaîtrait mieux que vous-même. Xerrox est cet océan.

En effet, cette série crée par Alva Noto est avant tout un voyage à l’intérieur de nous même au-delà du voyage spatio-temporel proposé par ce dernier. Ce troisième opus intitulé « towards space » ne réfère donc pas qu’à la forme des structures employée par Alva Noto pour nous faire découvrir l’espace mais aussi à l’espace intérieur de chacun, où ces images sont créées. Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi certains morceaux vous semblaient familiers, pourquoi ils avaient une prise inexplicable sur vous (comme « Xerrox Monophaser 2 » sur le volume 2) ? Notre inconscient par définition nous échappe, mais Alva Noto semble avoir trouvé le moyen de pouvoir y pénétrer à travers des tracks à forte charge émotionnelle et cinématographique. Ce n’est pas un hasard si Carsten Nicolai cite Solaris de Tarkovski comme référence sur ses compositions. L’océan de Solaris semble avoir le même effet que celui de Xerrox.

Certes, Xerrox Vol. 3 reprend les mêmes bases que les deux premiers volumes, pourtant il diffère sensiblement des deux autres. Le rythme est plus lent, comme sur « Xerrox 2ndevol » et « Xerrox 2ndevol2nd », laissant une place prépondérante au mystère en délaissant la majestuosité des nappes orchestrales.

 

Il est toujours malaisé de définir quel est l’épisode qui surpasse les autres dans une série, car au bout du compte on la juge toujours sur son ensemble qui ne s’achèvera qu’avec le 5e volume. Mais si Xerrox Vol. 3 semble moins impressionner que l’opus précédent du fait de la grandeur solennelle des ambiances, son objectif est différent, plus introspectif. On semble d’ailleurs avoir reconnu là le cœur de Xerrox, celui qui nous fait plonger dans cet océan capable de réaliser nos rêves à chaque écoute. Un océan qui nous donnerait presque l’envie de nous y noyer avec joie.

Tracklist :

01. Xerrox – Atmosphere
02. Xerrox – Helm Transphaser
03. Xerrox – 2ndevol
04. Xerrox – Radieuse
05. Xerrox – 2ndevol2nd
06. Xerrox – Isola
07. Xerrox – Solphaer
08. Verrox – Mesosphere
09. Xerrox – Spark
10. Xerrox – Spiegel
11. Xerrox – Exosphere

Vous aimerez surement


    Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home/seeksick/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273