Appleblim & Komon – Gas Jam

Appleblim & Komon continuent de se placer là où on ne les attend pas.

CS2162200-02A-BIG

7.6

10

Par Alexandre Aelov
Publié le 27 mars 2013 | 11:34

L’ éclectisme, c’est bien. Quand c’est bien fait, c’est mieux. La discographie d’Appleblim est un modèle d’éclectisme fin et bien pensé. Résident des célèbres soirées FWD>>, référence londonienne en matière de dubstep de qualité, l’homme n’en est pas à sa première collab. Après des splits avec Shackleton, sa production a gagné en qualité aux côtés de nombreux artistes (dont on retiendra surtout Peverelist, Ramadanman ou encore Al Tourettes), signant sur des labels comme Aus Music ou encore le sien, Apple Pips.
Le style ? Appelons ça un grand voyage entre dubstep, bass, break, IDM, un grand voyage comme on les aime outre-Manche. Cette fois c’est aux côtés de Komon qu’il signe cet EP, surprenant comme à l’accoutumée et vitaminé comme on les aime.

Ce qui est remarquable dans ces approches gravitant autour de la dubstep, c’est la plasticité des influences. Écoutez chacune des deux tracks présentes ici et vous en trouverez à n’en plus pouvoir, mais dans un shake unique de mélanges bien dosés et bien pensés. Gas Jam commence comme une petite track housy assez inoffensive, puis sans crier gare se développe sur une ligne de synthé basse doublée de concassages lead et vocaux tranchés dans la funk la plus coloré, avec un je-ne-sais-quoi de décalé 90′s qui rappelle les amusements kitsch de µ-ziq et consorts. Si l’on ajoute un travail tranquille de structure très « jam » pour le coup à la désinvolture générale, on obtient quelque chose de neuf, rafraîchissant, tout simplement. Et techniquement impeccable, s’il est besoin de le préciser.
Silencio tranche directement après par son développement quasi new-wave, avec ces vocal hits tout droit dépoussiérés des années 80. Assez déroutante, cette seconde track confirme sur un tempo ralenti un goût certain des séquences old-school mais sans prétention aucune. Ce qui pourrait sonner synth-wave donne au final un rendu toujours très changeant, tout en restant étrangement séduisant.

La magie d’Appleblim, c’est de toujours savoir où finit le pot-pourri et où commence le n’importe quoi. Avec cette collaboration, il prouve sur son label une capacité fascinante à ne jamais être là où on pourrait l’attendre, signant avec Komon deux petites perles pas forcément classables mais à la technique et au charme certains. Appleblim se fait plaisir, on ne pourra pas lui en vouloir, et on goûte volontiers à ce fruit pas du tout défendu, sans modération. Frais !

 


Tracklist:

1- Gas Jam
2- Silencio

Vous aimerez surement

    1 Comment

    1. […] pour le travail collectif, la collaboration d’Appleblim et de Komon semblait aller de soi, évidence sitôt confirmée par leur premier EP ensemble. Dix mois plus tard, c’est sur Aus Music que les deux larrons nous proposent la suite de […]

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top