Arctic – Three Stripes EP

On tient là de quoi placer Arctic très haut dans la liste des artistes prometteurs.

digital ls002

8.3

10

Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 28 août 2013 | 9:44

S’il est né à Birmingham, c’est en fait de Melbourne que nous vient Arctic. Habitué des playlists de Dusk + Blackdown, James Black n’en est qu’à son second EP, ici pour le jeune label Liminal Sounds. Cela ne l’empêche pas de proposer l’une des exécutions les plus réussies du mélange dubstep, grime et UK Funky, quels que soient les tempos abordés.

 

L’Australien ne prend pas la peine de ménager l’auditeur, entamant son maxi avec le titre le plus dynamique : une minute suffit à mettre en place une fulgurance percussive, à base de claps claquants et de wobbles coupés, orchestrant une sorte de version UK Funky du classique Didgeridoo d’Aphex Twin.
S’il ne s’embarrasse pas de conventions, Three Stripes, se garde de répéter la même recette : on nage cette fois dans le grime au sens pur. 13 secondes seulement d’introduction, tant tout dans la suite concourt à en faire l’un des riddims les plus convaincants du moment : la ligne mélodique eski propulse une bassline en harmonie, parsemée de bleeps divers. Des cascades de hi-hats apportent au tout une frénésie hallucinée.

Le plus impressionnant reste pourtant à venir. Seeps semble en effet fendre l’air, introduisant une gravité lunaire. Un drop, puis du vide, partout, à travers une sorte de déconstruction à 125BPM du dubstep. Le titre redonne tout son sens au minimalisme extrême : les sons sont rares, mais chacun infléchit le morceau en plein coeur. L’audace d’Arctic ne s’arrête pas là : équilibriste, celui-ci se permet en effet d’enchaîner en lorgnant vers des sonorités indus rugueuses au sein du même titre. Fabuleux.

Liminal Sounds nous offre deux titres bonus. Le VIP d’Off Peak reprend les grandes lignes de l’original, agrémentant la mélodie de quelques wobbles supplémentaires. Le tout est toujours aussi efficace, mais semble anecdotique après ce Seeps de haute tenue. En revanche, l’espoir Breen vient conclure le disque avec un remix réussi de Three Stripes, transformant l’original en carnage percussif 8-bar, plaçant le cœur du titre en syncope pour mieux le faire saturer de l’intérieur.

 
On tient donc là de quoi placer Arctic très haut dans la liste des artistes prometteurs. Et si sa notoriété reste pour le moment surtout cantonnée aux podcasts de Dusk + Blackdown , les choses pourraient bien changer si la suite se révèle du même acabit.
 


 

Tracklist :

01. Off Peak
02. Three Stripes
03. Seeps
04. Off Peak VIP
05. Three Stripes (Breen Remix)

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top