Atomnation – Anniversary Compilation ’10

Un florilège de ce dont Atomnation est capable, à se procurer sans hésiter.

SSS Review - Atomnation compilation

8.0

10

Par Dany Abou-Jaib
Publié le 25 septembre 2013 | 17:46

Le label Atomnation,est tout récent. À la vue de l’artwork de leur compilation, on pourrait croire à la célébration d’un dixième anniversaire – cela resterait évidemment un jeune label – mais il n’en est rien : il s’agit en fait de la dixième sortie de ce net-label éclectique et multi-origines qui fêtait, au début de l’été, sa première année.
Un label récent donc, aux sonorités tellement larges – ce serait réducteur de le caser dans l’ambient, l’electronica ou encore la musique expérimentale – qu’il faudrait appeler ça de la home-made-musique-sans-contraintes ; de la musique électronique au sens large, aux tempos parfois down il faut le noter, sur laquelle on peut danser en chillant, sans se soucier de devoir relever le petit son cheesy qui subvertirait la track, la transformant en tech-house-step-de-mauvais-goût.

 

Chacun des artistes qui apparaît sur cette compilation a sa particularité, sa créativité et son histoire personnelle intrigante. L’ouverture est donnée à David Douglas, homonyme d’un botaniste américain, qui offre de jolies progressions syncopées d’accords analogiques farfelus, des basses ultra groovy, et quelques étranges voix au fond de ses tracks down-tempo/funky. On aura le droit par la suite à une autre de ses tracks, remixée par Portable Sunsets, agrémentée d’une merveilleuse voix soul. Vient ensuite Breek, duo composé par deux nomades des pays-bas dont les textures recherchées, mélodies qui évoluent et rythmes légers créent des ambiances pour le moins picturales.

La compilation comporte aussi deux tracks d’Applescal, le chantre du label, plus une de sa seconde personnalité mélodique intitulée yoshiba 87. Il se permet aussi de remixer Animalzoo et ses batteries massives et autres lignes organiques de cuivres. Sau poler, espagnol, lui, nous livre une track tropicale, dansante et surtout riche en mélodies percussives. Weval l’astronaute sort un tube hybride en mélangeant sa voix de tête à des synthés sous overdrive et à une superbe batterie de jazz noyée dans la reverb. En final, Gidge, deux Suédois amoureux des percussions de bois, nous font voyager en Corée avec une track très calme, des mélodies émotionnelles et sonorités qui nous amènent à Séoul.

 

Cette compilation représente un florilège de ce que ce label est capable de sortir, hors des sentiers galvaudés des tendances. Aussi qualitative que diversifiée, elle est à télécharger (en name your price, qui plus est) sans la moindre hésitation.

 

Tracklist :

01. David Douglas – California Poppy
02. Breek – 1974
03. Applescal – Thanks For Fun (Radio Edit)
04. Sau Poler – Rutes
05. David Douglas – Follow The Sun (Portable Sunsets Remix)
06. Weval – The Most
07. AnimalZOO – Flower Setup (Applescal Remix)
08. Gidge – For Seoul Pt. 2
09. Yoshiba 87 – We Are Still Alive
10. Applescal – El Diablo (Lanny May Remix)

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top