AxH – Destroy EP

Avec ce disque aux accents exotiques nuancés, AxH habite l’esprit de Gengis Khan, le temps d’un EP.

7.0

10

Label

Genre

Par Thomas Renauld
Publié le 7 février 2014 | 13:42
AxH-Destroy-EP

Après l’EP de Gantz récemment sorti sur Deep MEDi, les labels dubstep d’anthologie entament décidément l’année 2014 sous le signe de l’exotisme. Là où le producteur turc nous emmenait dans sa patrie d’origine, AxH, aux commandes de ce Destroy EP, se veut plus nuancé. Le voyage y est ainsi plus varié : Andrew Howard nous plonge directement au cœur d’une sombre réunion tribale, via un souffle d’outre-tombe et des bongos introductifs. Cette entame de morceau se découvre néanmoins rapidement pour laisser place à un cri grave et robotique, semblant sonner l’alerte. Le second morceau joue la carte de la nostalgie : le fantôme de Distance n’est pas loin. « Everdine », piste aux accents orientaux, semble évoquer la puissance de Gengis Khan. « Souverain universel », traduction mongole de « Gengis Khan », résume à elle seule la philosophie despotique de cet EP, laissant peu de place à l’ouverture. L’Empereur mongol est mort, il est donc de bon aloi de tempérer l’illusion de toute-puissance.


Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top