Batu & Lurka – Kneqq / Struck

Batu et Lurka brouillent les frontières entre bass et techno dans un EP étrange et inquiétant.

Batu x Lurka

8.4

10

Par Julien Smith
Publié le 14 mars 2017 | 12:10

Lurka nous avait déjà gratifiés d’une sortie intéressante en 2016 pour inaugurer son label Fringe White, en collaboration avec Batu. Pour la deuxième livraison du label, les tracks ont un nom, l’orientation est moins dancefloor, mais la qualité est toujours au rendez-vous, et l’accent est mis sur l’ambiance. On retrouve quelque peu l’ambiance intimiste et la construction percussive du fameux « Ritual Dingers » de Lurka, sorti l’an dernier sur Hotline Recordings, mais ce disque-ci est bien plus obscur.

L’EP s’ouvre sur « Kneqq », percussif et précis. L’alternance entre un beat asymétrique et un beat plus techno confère un caractère mystérieux au morceau, renforcé par les nappes sonores qui vont et viennent. Des notes cristallines ponctuent dans les aigus une ligne de basse infatigable et nous accompagnent presque tout du long, comme des lucioles dans l’obscurité. Le beat est sombre et intime à la fois, presque rituel, faisant de cette face A un morceau travaillé où l’atmosphère profonde, sans être pesante, s’allie sans encombre à un côté dancefloor qui ne se fait pas oublier.

C’est pourtant par sa face B que cet EP se fait véritablement remarquer, presque comme si « Kneqq » n’était là que pour nous préparer à « Struck ». Son instrumentation est volontairement plus brute et construit une atmosphère lente et grinçante. Le kick est violent et inexorable, les percussions sont de plus en plus distordues et le sample vocal ressemble à un appel à l’aide, ponctué par une cloche qui semble sonner le glas. La basse se fait menaçante, tandis qu’un gémissement instrumental se fait entendre dans les aigus. L’ambiance est lourde, des bruits virevoltent, le fantôme de la voix revient, plein d’écho. Puis, comme pour rassurer ses auditeurs, le morceau se termine sur un rire, comme si tout cela n’était qu’un jeu. Au fil des écoutes, le relief de cette face B ressort plus vivement, et l’oreille apprend à se repérer dans les entrelacs des différentes parties. Un morceau dont on ne ressort pas indemne.

Avec ce deuxième EP sur Fringe White, c’est donc une pépite atmosphérique que nous signent Lurka et Batu, et l’on ne peut qu’attendre leur prochaine collaboration avec impatience.

Tracklist :

Tracklist :

A – Kneqq
B – Struck

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top