Beat Merchants – Africa EP

Pour un safari improvisé, ne manquez surtout ce nouvel EP drum & bass de Beat Merchants chez V Recordings.

9.0

10

Par Alexandra Ldm
Publié le 13 février 2020 | 11:28
Beat Merchants-Africa EP

C’est avec nos guides Beat Merchants, une équipe d’incontournables de la Drum & Bass composée de Juiceman, Jubbz (Supply & Demand), MC Conrad et Con Naturale, que l’on part en safari avec ce merveilleux Africa EP, sorti sur l’indémodable V Recordings, source inépuisable de pépites musicales. Avec cet EP, on replonge dans nos basiques, au sein d’une thématique sauvage, groovy et exotique.

Beat Merchants ouvrent la marche avec « Mandelah », titre rythmé et authentique assemblant chants africains et tambours, pour un voyage instantané. Le bruit de fond s’emballe dans un registre groove et funky, contre lequel on ne peut lutter. La césure plus douce maintient voix et tambours. La première escale est atteinte, il est temps de continuer la route.

Dans un brouhaha de tambours reprennent des hurlements bestiaux, perçus depuis les tréfonds de la jungle… On démarre avec une ligne de basse thématisée dans ce même esprit, avec un breakbeat et des kicks froids mais incroyablement puissants ! Des voix de guerriers pimentent ce lexique animalier. A mi-parcours, les tambours envoûtants resurgissent, et l’atmosphère s’aère peu à peu. Mais ce n’est que pour un court instant, et l’on repart bien vite dans la frénésie. Le bestiaire s’agrandit et on aperçoit notamment des oiseaux. Puis c’est la descente, tout devient plus mystique et inquiétant, sans pour autant perdre de sa véhémence. « Jujuman » s’apaise doucement aux grès des voix et des oiseaux.

Ce n’est pas fini : un éléphant et une faune diversifiée accompagnés d’une voix aux teintes house nous plongent dans le titre « Mbe Mbe  » à l’allure amble. C’est un son sans prétention, avec une jolie mélodie zen, qui vient adoucir quelque peu ce voyage. On reste dans un registre funky très dansant ! C’est un final qui ne manque pas de faire un clin d’œil à la jungle. On quitte un milieu hostile pour un univers plus exhaustif et lumineux. Le travail est d’une précision sans pareille, avec une note pure et glamour. C’est sur les adieux d’un ouistiti qu’on passe au dernier titre de l’EP.

Dernière étape avec « Zumuzuzah » : on quitte la faune pour revenir à un registre plus musical utilisant notamment un clavier léger. Des tambours débattent, puis dans un roulement des voix nous soufflent quelque chose. C’est un enchaînement qui donne une ampleur et un beau mouvement au titre. Sans surprise, le drop éclate pour une dernière danse particulièrement électrique et frénétique, pleine d’énergie footwork. Un peu plus audacieux que les autres, ce dernier titre clôt ce bel EP.

Unique en son genre qui reflète un univers underground, sauvage et tropical, on ne cesse de voyager avec V Recordings, et ses artistes de renom ; des morceaux parfaits en toute occasion, que ce soit pour faire une grande fiesta ou bien un apéritif plus simpliste.

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top