Beat Spacek – Modern Streets

Nouveau projet de Steve Spacek, Beat Spacek frappe par sa grande unité : le producteur trouve sur ce Modern Streets réussi un nouveau son attachant.

8.1

10

Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 2 février 2015 | 14:36
910Sg2TKj1L._SL1500_

Space Invadas, Black Pocket, Africa HiTech, … On ne compte plus les projets de Steve Spacek, ni ses associations avec des labels allant d’Exit Records et Metalheadz à Warp ou Ninja Tune. En ce début d’année, l’artiste parvient pourtant à nous surprendre une nouvelle fois en s’affublant du nouveau pseudonyme de Beat Spacek. Modern Streets frappe par sa grande unité : Steve Spacek s’est ici trouvé un nouveau son, évoquant aussi bien le post-punk que la soul, étendu sur la durée d’un album. De fait, il devient vite difficile de distinguer un titre particulier au milieu de ce magma de beats minimalistes et souvent rapides rattrapés par des synthés saturés. Sombre, la voix de Steve White plane au-dessus de ces constructions d’une étrange beauté ; plus fascinante encore, la production impose une esthétique à l’ensemble, construisant un son paraissant distant mais chaleureux, intrigant mais joueur, rappelant sous certains angles les premiers travaux de TV On The Radio. On s’attache vite à ce nouvel essai transformé du producteur, que ce soit par les fulgurances de « Tonight » ou par l’interlude beats « Gotta Get Some Music ». Plus loin, « There Is A Love » prend des allures de pop song intemporelle et hallucinée. Au fil des écoutes, Modern Streets s’affirme donc comme un album riche et regorgeant d’idées tout en sachant les agencer en vue de produire un son bien défini : une réussite totale.

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top