Ben Lukas Boysen – Gravity

Ben Lukas Boysen nous délivre un album d’un point de vue technique tout aussi abouti que ses sorties précédentes, et qui par conséquent comble d’une bien belle manière un autre pan de sa discographie déjà bien chargée.

adn168-1000

8.0

10

Par Raphael Lenoir
Publié le 12 juin 2013 | 18:47

« Soient deux corps ponctuels de masse Ma et Mb (en kilo), d la distance les séparant (en mètre), et F la force d’attirance de ces deux corps (en Newton), alors :
Fa/b = Fb/a = GMaMb/davec G= 6,6738*10-11 N.m2.kg-2 » Isaac Newton

 

Tandis que la philosophie spéculative veille à explorer les tréfonds de l’âme humaine, la philosophie des sciences permet à l’humanité de se perfectionner et de mieux comprendre son monde environnant. Les lumières de la raison ont jusqu’à aujourd’hui triomphé et la démultiplication des avancées scientifiques permettent des progrès à en donner le tournis. L’informatique a ainsi par exemple radicalement modifié les arts en général et de la musique en particulier.
Ben Lukas Boysen, a.k.a Hecq se veut être un musicien des temps modernes, avec pour unique arme un hardware d’enfer (et un matériel d’enregistrement poussé : vidéo assez instructive ici). Et le moins que l’on puisse c’est que cette arme a déjà occasionné pas mal de dommages durant cette dernière décennies, tant dans l’ambient expérimental torturé à souhait sur ses B.O de Restive ou de Mother Nature et ses albums parus sur Hymen, que dans un registre dubstep/idm sous testostérone avec l’immense Avenger (chronique ici) ou encore Sura et Enceladus, 2 EP pressés par Ad Noiseam. C’est avec Gravity, la dernière missive de l’homme sortie sur le dernier label cité, qu’il faudra désormais compter.

Force est de constater que l’on s’approche assez dangereusement sur certains morceaux de l’excellence. Une excellence appuyée par Nils Frahm au mastering. Les accords aux pianos constituant le piédestal de ce monument n’ont jamais semblé aussi ronds, graves et maîtrisés à la fois, notamment sur Only in The Dark, Eos, et You’ll Miss Us One Day. Sur les deux Nocturnes, Ben Lukas nous prend à contrepied et propose des sons toujours aussi empruntés de mélancolie, mais cette fois-ci rythmés par la batterie, entre coups sourds et tintements de cymbales. A l’instar de la Lune, ils éclairent notre chemin dans cette nuit profonde où le ciel d’un noir d’encre n’a jamais été aussi silencieux.
On le sait, l’allemand aime varier : dans cette logiques les nappes post-rock très shoegaze rajoutent encore un peu de profondeur à ces compositions. Pour certains, ce serait la goutte d’eau qui ferait déborder le vase, car il faut avouer qu’à force de trop vouloir atteindre la perfection, certains la surjouent, faisant ainsi muter les suite de notes majestueuses en lignes baveuses et surfaites.
La limite entre ces deux mondes ainsi souvent très friable, mais n’a bien heureusement pas été ici franchie. Les longues envolées très lyriques telles que Gravity et Nocturne 2 pourraient néanmoins décevoir quelques aigris, mais elles auront surtout l’occasion de mettre les autres mélomanes en orbite au-delà de la ligne de Kármán, supprimant par ce biais même la fameuse notion de gravité. Quant aux sublimes To The Hills et The Behinian Gospel, ils nous donnent droit à une chute libre d’une vitesse de (mg/k)1/2   mètres par seconde (m notre masse et k coefficient de résistance de l’air).

Nonobstant les quelques réserves que l’on pourrait émettre face à cette œuvre, ces morceaux se dévoilant petit à petit de façon majestueuse, voire grandiloquente pour certains, sont d’une finesse et d’une gravité peu commune. Ben Lukas Boysen nous délivre un album d’un point de vue technique tout aussi abouti que ses sorties précédentes, et qui par conséquent comble d’une bien belle manière un autre pan de sa discographie déjà bien chargée.

 

 

Tracklist :

1. Only In The Dark
2. Nocturne 1
3. To The Hills
4. You’ll Miss Us One Day
5. Gravity
6. Eos
7. Nocturne 2
8. The Behinian Gospel

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top