Beneath – Strike A Pose / Bellz

Beneath ne dévie pas de la trajectoire tracée depuis un an avec ce maxi le plaçant une nouvelle fois à l’avant-garde de la scène britannique.

7789905

7.8

10

Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 15 août 2013 | 20:24

« Wot Do U Call It » ? Le titre du classique de Wiley, qui ressort à chaque apparition d’un courant outre-Manche, s’applique une nouvelle fois alors que surgit une vague d’artistes aux sonorités diverses mais convoquant les mêmes esprits. En l’absence d’un nom plus précis que celui de « 130 sound », contentons-nous donc de signaler une fois de plus que Beneath est l’un des pionniers de cet hybride de UK Funky, de dubstep et de grime.

Si le dosage varie en fonction des artistes, Beneath a pour sa part souvent laissé dans ses titres une part importante aux rythmes chaloupés du funky. Ce nouveau single pour le jeune et prometteur label Niche N’Bump, compagnon des soirées Wifey, ne dément pas cette impression.
D’entrée de jeu, Strike A Pose crée ainsi un espace dont le cœur s’emplit rapidement de divers rythmes conjugués, soulignés par une basse insidieuse et rampante. Le titre ne s’embarasse pas d’éléments superflus, préférant mettre en valeur chacune de ses composantes. La recette est désormais connue, mais son efficacité reste totale.

L’EP s’organise dès lors en crescendo : un remix de Bellz par Swing Ting (soit Platt et Samrai) joue le rôle de transition vers la version originale du morceau. Faisant graduellement monter la tension, le remix nous laisse observer un aperçu du titre, sans vraiment pouvoir cacher le léviathan qui lui succède.
Bellz ne nous laisse en effet que peu de répit : la messe est dite en une trentaine de secondes, soit le temps d’introduire une rythmique implacable, surmontée de cloches, et surtout de mettre en place la ligne de basse terrassante du morceau. Cérémonie fantasmagorique de la dévastation, Bellz parvient à maintenir une intensité paroxystique pour mieux nous laisser le souffle coupé à son terme. Impressionnant.

Beneath ne dévie pas de la trajectoire tracée depuis un an avec ce maxi le plaçant une nouvelle fois à l’avant-garde de la scène britannique. Si les trois titres valent le retour, on retiendra donc surtout ce Bellz grandiose et sa bassline assourdissante laissant envisager le meilleur.

 


Tracklist :

01. Strike A Pose
02. Bellz (Swing Ting Remix)
03. Bellz

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top