Bredren – City Clan

Avec leur nouvel EP City Clan, paru sur Flexout, les Belges de Bredren nous livrent un condensé de deep drum & bass nocturne, urbaine et sournoise.

bredren

7.8

10

Par Antoine Arcade
Publié le 21 mai 2018 | 13:29

Entre sa série halftime, ses mises en avant de newcomers et ses EP classiques, le label Flexout est sur tous les fronts depuis le début d’année, et agit sur chacun d’eux avec brio. Résident régulier de la maison de disques londonienne, le groupe Bredren s’occupe de la dernière livraison, avec son nouvel EP, City Clan. Avant de se lancer dans l’écoute, il est intéressant de s’arrêter quelques secondes sur la couverture. Car si, comme souvent avec ce label (notamment pour les EP de Monty ou QZB), elle est très réussie, elle participe également grandement à construire l’univers narratif de l’œuvre, en présentant une architecture urbaine au design futuriste et aux allures de serpent géant.

On retrouve d’ailleurs un caractère serpentesque dans le premier titre, « Line Art ». Son thème ondulant, qui revêt plusieurs textures, tantôt brutes, tantôt poussiéreuses, semble se mouvoir entre les percussions métalliques. Le morceau dresse le cadre d’une poursuite nocturne et sournoise. « Hemlock » dénote légèrement du reste de l’EP. On y retrouve une basse visqueuse, progressant dans une ambiance hasardeuse, comme dans un rêve décalé et irrationnel. La piste éponyme du disque, « City Clan », est construite autour de ses sons scratchy, qui se démarquent des autres éléments plus profonds de la piste comme le kick très lourd ou les vocaux graves, à l’image de néons éblouissant au milieu de la noirceur d’une nuit urbaine. Le disque se termine sur « Whose Rights », un morceau halftime au scénario catastrophe. Les premières 45 secondes sonnent comme l’annonce d’un malheur par un oracle. S’instaure ensuite une atmosphère des plus menaçantes, dont le pseudo équilibre est régulièrement perturbé par de courts patterns de drums agressifs qui résonnent comme des attaques furtives et létales, et surtout par ce synthé tranchant et belliqueux qui recouvre tout sur son passage.

Régalant les amateurs de deep drum & bass depuis 7 ans, les Bruxellois font une nouvelle fois preuve de leur talent. A l’image de son artwork, leur disque City Clan est nocturne, urbain et sournois, alliant maitrise technique et dimension narrative.

Vous aimerez surement


    Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home/seeksick/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273