Colo – Ur

Colo réussit le pari de l’album, grâce à une complémentarité entre production et composition vocale.

Colo

7.5

10

Par Guillaume Thibault
Publié le 12 mars 2014 | 16:07

Dans une scène musicale assez homogène, dont les productions contiennent des éléments semblables, il est parfois difficile de distinguer un nom en particulier. Chacun cherche une signature caractéristique, un style de ligne de basse, un type de mélodie, une utilisation récurrente des samples, mais cela peut rester confus.
Un moyen de se différencier peut être de transformer une approche de producteur en une approche de musicien, par le biais de la voix, instrument unique et reconnaissable. Le passage de quelques morceaux sur des EPs, noyés dans la masse des DJ sets à un produit musical plus long, l’album, est une autre possibilité : en jouant sur ces deux aspects, un artiste comme James Blake a acquis une notoriété internationale.
Le duo anglais des DJs et producteurs Ben Corr et Nick Smith a décidé de brûler les étapes en 2012 en passant à l’album après un seul EP, Midday Sun. On y retrouvait déjà l’ambiance éthérée qui sert de base à Ur. Leur style entre downtempo, broken beat et deep house jouait sur les ambiances et les enveloppes sonores, subtilement entremêlées.

Ici, la voix de Nick sert de catalyseur. L’album s’ouvre néanmoins sur une ballade broken beat, « Holidays », où des voix déformées se perdent dans la mélodie, soutenues par une solide basse qui fait ressurgir le penchant house du groupe. Le deuxième morceau, « Take Mine », semble verser dans un style similaire avec une approche plus contenue, jusqu’au saisissant renversement au centre du morceau. Le chant s’intensifie avec le reste du titre, prenant une profondeur captivante amplifiée par la reverb. Les émotions sont absorbées dans un abandon hypnotique.

Les morceaux suivants souffrent de la comparaison, et parviennent difficilement à instaurer la même intensité. Ils permettent néanmoins aux deux Anglais d’explorer la complicité entre une approche plus conventionnelle de la musique et la production électronique.
Sur « Aubade » et « Doorframe », on retrouve un jeu étrange entre de rares notes tombant comme des goutes d’eau, avec un faible écho, accompagnées d’une incantation lente, un énigmatique phrasé poétique. Seules les dernières secondes de « Doorframe » réveillent doucement ces deux morceaux. Après un passage plus dynamique et une transition aquatique, le dernier tiers de l’album est un retour aux ambiances instrumentales. « Survivability Inside the Bubble » et « Ur » font ressurgir un broken beat acidulé et dynamique. L’album aboutit enfin sur ses morceaux les plus intrigants. « Salsa » s’ouvre sur une sourde basse et des micro-percussions dignes de la techno la plus minimale.
Progressivement, cette ambiance se recoupe avec un jeu de murmures, une montée progressive des synthés construisant l’attente d’un renversement comme celui de « Take Mine », mais aussitôt tu et replongé dans une ambiance sombre. Il faut réécouter plusieurs fois « New Machine Sales », une intrigante cacophonie désordonnée, pour en saisir les subtilités et les nuances.

Finalement, après les premières écoutes montrant un début d’album submergeant la suite, l’univers de Colo se dessine peu à peu et sollicite l’attention de l’auditeur : si celle-ci est accordée, les plaisirs dissimulés surgissent. Quant au pari du duo de faire des voix une force, c’est une réussite partielle. Parfaitement intégrées à la palette sonore, elles ont cependant du mal à s’affirmer en autonomie. Les morceaux qui les mettent le plus en avant sont peut-être moins prenants. Il s’agit maintenant de trouver le bon équilibre entre les éléments solides déjà présents dans leur musique.

 

 

Tracklist :

01. Holidays
02. Take Mine
03. Aubade
04. Doorframe
05. The View From Nowhere
06. A Reluctant Man
07. Survivability Inside The Bubble
08. Ur
09. Salsa
10. New Machines Sales

Vous aimerez surement


    Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home/seeksick/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273