Critical Music Presents : Underground Sonics

Avec cette compilation, Critical Music garde son image de laboratoire pour junglist, et augure par cette voix une année 2014 riche en sorties de qualité.

Critical Music Presents - Underground Sonics

8.0

10

Par Martin Drazel
Publié le 4 février 2014 | 10:50

Critical recordings est l’une des nombreuses clefs de voute du renouveau de la drum & bass. Au même titre que les gros éléphants du genre (Metalheadz, Ram, Shogun audio, pour ne citer qu’eux), le label possède une empreinte sonore qui lui est propre, grâce notamment aux choix draconiens de son boss : Kasra.
Après des albums remarqués, comme « A wandering journal » de Sabre, ou encore la compilation Critical sound, le label débute cette année 2014 avec une sélection de morceaux estampillés Critical, à savoir pointus et précis, tout en gardant une touche urbaine et un groove indéniable.

 

Ouvert par l’apaisant « The clock ticks » de Dub Phizix, qui nous avait pourtant habitué à des mélanges assez timbrés de d&b et ragga, la compilation dévoile toute sa qualité dès les premières tracks. Entre le planant « Baby grey » du trio Ivy Lab (formé par ni plus ni moins que Sabre, Stray et Halogenix, s’il vous plait), les bombes à retardement que sont « Falling stars » de Foreign Concept & MC DRS ou encore « Repentance » de Mefjus & Inside Info, on ne pourra pas renier la puissance musicale et dansante de cette sélection.
Puis quelques agréables surprises comme ce « Little fling » de Noisia & The Upbeats, « DFM » (composition signée Kasra lui-même), ou « Cashmere for christmas » de Sabre viendront attiser l’intérêt du junglist curieux. Qui aurait cru qu’un track produit par Noisia s’approcherait d’une ambiance liquid-funk ?

Voici donc l’un des aspects très agréables de cette compilation, et par extension du label : Kasra n’hésite pas à prendre des risques, à signer des morceaux aux antipodes de ce que l’on pourrait attendre d’un nom associé à un son. Ce n’est pourtant pas le cas pour la totalité de cet Underground sonics, vu que l’on retrouve quand même des productions plus « classiques » (dans le sens qu’ils reproduisent un son déjà connu de la part des artistes), à l’image de celles de Stray, Enei, Phace, Sam Binga & Redders, etc… Cela ne leur enlève pas pour autant leur efficacité ! Quelques nouveaux talents sont aussi mis en avant, comme Stealth, Emperor, ou encore Halogenix, s’il était encore nécessaire pour le label de prouver la variété et la qualité de son catalogue.

 

Kasra sait donc choisir avec soin les morceaux et les artistes de son label, cette compilation en étant une nouvelle preuve. On peut aussi y voir une envie de suivre la mode des compilations représentatives d’un label, comme ce fut le cas l’année dernière pour Exit avec Mosaic 2 (chroniqué ici), ou encore Samurai Horo avec Scope (et chroniqué ici). Malgré tout la compilation reste fidèle au son Critical. Les grands écarts artistiques n’y sont pas légion, ce qui pourrait être un bémol, mais qui devient un avantage lorsque l’on considère cette sélection du point de vue d’un DJ.
En effet, tous les morceaux peuvent s’enchaîner les uns les autres, et dans l’absolu c’est bien ce que l’on demande d’une bonne compilation. L’équilibre entre la recherche sonore et l’efficacité visant le dance-floor est un jeu de funambule assez difficile à maîtriser.

Avec cette sélection, Kasra nous prouve que son oreille sait encore déceler le bon du mauvais. Même si les morceaux ne vont pas tous rester en mémoire, ils sont malgré tout plaisants à mixer comme à écouter. Ainsi, le label garde son image de laboratoire pour junglist, et augure par cette voie une année 2014 riche en sorties de qualité. La course qui alimente ce milieu depuis ses débuts n’est pas prête de s’arrêter, et c’est tant mieux !

 

Vous aimerez surement


    Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home/seeksick/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273