Damu – Off the Spectrum

Damu signe avec cet Off the Spectrum pour Keysound un EP inattendu, déconcertant mais réussi, soit deux collages en rupture avec ses précédentes sorties.

ldn066-digital-artwork-2

8.0

10

Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 2 octobre 2016 | 8:46

Keysound n’a jamais été un label cantonné dans un registre : si la maison de Dusk et Blackdown s’est, depuis sa fondation il y a 11 ans, toujours attachée à soutenir les scènes émergentes outre-Manche, ce soutien s’accompagne d’une capacité à faire tomber les barrières entre ces scènes. Au cours de cette seule année, Keysound s’est ainsi aussi bien illustré dans le grime instrumental ou non que le gqom ou la house pure. Rien ne permettait cependant de s’attendre à la forme prise par ce nouveau single de Damu. Le trop rare producteur de Sheffield, auteur d’un très bon retour l’an dernier avec son Holed Up In The Hovel, sort, avec cet Off the Spectrum, des zones balisées par ses précédentes sorties. Par son format, tout d’abord : Off the Spectrum se compose de deux collages de 30 minutes environ, formant un EP d’une heure. Surtout, si la musique qui s’écoule au cours de cette heure s’inscrit de fait dans la continuité de la démarche weightless initiée par Mumdance, visant à dépouiller le grime de la plupart de ses éléments pour créer un son minimaliste, en rupture avec les codes habituels du genre, Damu y adopte un jusqu’au boutisme qui pousse cet EP bien au-delà de ses limites.

Ecrire sur la musique n’est jamais aisé : la musique se déploie, invisible et intangible, dans l’air et le temps, rendant toute tentative d’en rendre compte partiellement inadéquate. La tâche est plus complexe encore quand l’artiste semble minutieusement orchestrer une perte de tout repère. Damu introduit ici l’auditeur dans un fleuve sonore où se côtoient expérimentations synthétiques, fragments rythmiques, mélodies coupées de tout autre contexte, arrangés en séquences plus ou moins longues se succédant insensiblement. Ouvert dans un enchevêtrement de voix métalliques inintelligibles, « Point and Line to Plane » se dirige ainsi rapidement vers une nappe sombre et floue, qui s’étale sur plusieurs minutes avant de s’estomper. Des sonorités étranges, indistinctes, se superposent à des rythmes lointains, nous perdant progressivement dans ce labyrinthe. On se laisse donc emporter au gré des fragments, d’un extrait à un autre, jusqu’au terme de ce premier collage, dans un jeu de réponses entre des voix incompréhensibles.

Plus long, « Off the Spectrum » s’inscrit immédiatement dans une même perspective, tout en laissant immédiatement envisager une traversée plus troublée : l’auditeur y est accueilli par une mélodie épique, semblant sortie d’un jeu vidéo des années 1990, extraite de tout cadre. Le ton est ici plus sombre, mélancolique ; les bribes vocales se font saturées, inquiétantes. Damu ouvre la voie aux passages les plus impressionnants de ce brillant ensemble, à l’instar des vagues synthétiques qui se font jour autour de 12 minutes, rapidement rejointes par une ligne de voix MIDI, avant de s’évanouir à nouveau dans un chaos d’effets sonores. Plus loin, une mélodie plus claire apparaît comme le prélude d’une nouvelle séquence intense et menaçante, tissant progressivement une tension autour d’éléments frénétiquement agencés, qui laissent la place à de nouvelles nappes granuleuses, qui nous mènent lentement vers une conclusion brouillée.

Damu signe avec cet Off the Spectrum une œuvre aussi inattendue que déconcertante et réussie. Ce nouvel EP chez Keysound est la marque d’un artiste capable de s’extraire de ses schémas habituels pour proposer avec assurance une expérience différente. On ne peut que saluer cette démarche, qui conduit à un EP à part au sein de la scène grime élargie, poussant les tendances actuelles de ce courant jusqu’à leur extrême limite, au point d’en franchir toutes les frontières. Paradoxalement, c’est en sortant de ses propres cadres que Damu nous confirme tout le talent que l’on percevait dans ses précédentes sorties. Off the Spectrum laisse un champ très large pour la suite des choses, ainsi que de nouvelles perspectives pour Keysound Recordings, qui montre une nouvelle fois son ouverture à toutes les propositions.

Tracklist :

01. Point and Line to Plane
02. Off the Spectrum

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top