Distel – Puur

Quand les sons industriels prennent les atours d’une sensualité glaciale.

8.3

10

Par Benjamin Dierstein
Publié le 23 février 2015 | 14:04
cover

Aeter et Scramasax, les deux membres du duo hollandais Distel, produisent depuis quelques années une electro froide et fascinante, qui s’est concrétisée l’an dernier avec ce premier album paru sur Enfant Terrible. Peu remarqué alors à sa sortie dans l’Hexagone, cette ressortie sur ant-zen devrait faire à Puur, on l’espère, une nouvelle exposition méritée. Détonations, réverberations, crissements ou parasites, Distel y convoquent toute gamme de sons cold et noise au service d’un grand dancefloor post-humain. « Death disco » ou « angst pop » selon leur propres termes, leur musique est un mélange de new wave et d’electronica industrielle, qui enchante son auditeur à grands coups de mélodies hypnotiques et voix fantomatiques – dont certaines en français (Ämne). Un album éblouissant à la sensualité glaciale.

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top