DJ Rashad – Double Cup

DJ Rashad franchit avec Double Cup un palier, entraînant sa scène avec lui.

dj-rashad-double-cup

7.8

10

Label

Genre

Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 22 octobre 2013 | 12:41

Il est évidemment trop tôt pour faire de Double Cup un jalon de l’histoire du footwork. Il ne s’agit probablement même pas de l’album le plus abouti du courant – que l’on se souvienne de ceux de DJ Diamond ou de Traxman pour s’en convaincre. Mais, a minima, ce nouvel album de DJ Rashad marque une nouvelle étape pour un genre s’infiltrant dans tous les espaces disponibles depuis 2010. Double Cup est en effet le premier disque d’un artiste de la scène de Chicago à paraître en CD sur un label international n’étant pas Planet Mu, principal promoteur du footwork de ce côté de l’Atlantique.
C’est dire si la scène a avancé depuis l’époque où Mike Paradinas (boss de Planet Mu) nous faisait découvrir Nate et Rashad (déjà lui) en clamant que cette musique devait « reprogrammer votre cerveau » pour être comprise. Gardons nous pour autant de taxer Hyperdub d’opportunisme, le label de Kode9 ayant aussi été parmi les premiers à s’y intéresser en Grande-Bretagne.

La tracklist du disque sonne comme une confirmation : essentiellement composé de collaborations, celui-ci voit le maître Rashad s’entourer d’une dream team regroupant DJ Spinn, mais aussi DJ Phil, Manny ou DJ Earl. Dès les premières minutes du Feelin introductif, on retrouve ces traits si spécifiques : samples hachés et bouclés à l’envi, rythmes frénétiques à base de triplets et de hi-hats instables, relatif dépouillement de l’ensemble.
Pourtant, on sent également le changement qui touche le genre : le niveau de production, tout d’abord, a nettement progressé, bien loin de l’amateurisme érigé en norme qui caractérisait les premières productions du style, sans être un défaut. On s’étonnera ainsi de trouver des notes de guitares cachées au détour d’une mesure sur un Show U How. Surtout, l’influence hip-hop du style semble plus que jamais assumée, les intrusions ternaires habituelles laissant souvent ici la place à des rythmiques half-time ouvrant de nouvelles voies, par exemple sur un grandiose She A Go tout en voix pitchées.

Pour le reste, que dire ? Ne reste que s’incliner devant une succession impressionnante de tubes étrangement accessibles – alors que cette musique était initialement qualifiée d’ »alien » ! Si l’album manque parfois de cohésion, si quelques titres s’affichent en-dessous de l’ensemble – Everyday of my Life ou Let U No –, difficile donc de résister à un morceau-titre en variations parfaitement amenées, aboutissant sur des synthés spacieux, à la mélodie d’un Reggie ou aux mouvements rythmiques de ce Drank, Kush, Barz montrant Rashad et Spinn au sommet de leur emphase.
On notera également Acid Bit, en collaboration avec Addison Groove, soit la rencontre du footwork originel et de l’un des pionniers de son introduction en Europe. Mais c’est véritablement I Don’t Give A Fuck, déjà publié en EP, qui domine ici : seul pour une fois, DJ Rashad y affiche sa maitrise monstrueuse du sampling, chaque fragment vocal étant travaillé jusqu’à une fusion totale avec l’instrumentation. Il y a ce drop, surtout, qui rappelle le sentiment d’étrangeté que l’on ressentait devant les productions de DJ Nate, couplé ici par la menace de kicks terriblement sourds. On se remémore le fondamental Teknitian de Rashad, comme pour mieux signifier que l’on dispose ici de son meilleur titre depuis l’époque de celui-ci.

Inutile de chercher à s’avancer sur la postérité qu’aura ce Double Cup. Mais il est clair que ce premier album pour Hyperdub dessine un trait d’union entre les origines du footwork et son avenir, plongeant dans ses racines pour mieux tracer ses perspectives à venir. Sans prétention aucune – le tout reste d’une grande simplicité apparente –, DJ Rashad franchit donc avec Double Cup un palier, entraînant sa scène avec lui.

Tracklist :

01. Feelin (feat. Spinn & Taso)
02. Show U How (feat. Spinn)
03. Pass That Shit (feat. Spinn & Taso)
04. She A Go (feat. Spinn & Taso)
05. Only One (feat. Spinn & Taso)
06. Everyday of my Life (feat. DJ Phil)
07. I Don’t Give A Fuck
08. Double Cup (feat. Spinn)
09. Drank, Kush, Barz (feat. Spinn)
10. Reggie
11. Acid Bit (feat. Addison Groove)
12. Leavin (feat. Manny)
13. Let U No (feat. Spinn)
14. I’m Too Hi (feat. Earl)

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top