Djrum – Plaintain / What I Was Doing When I Was Doing What I Was Doing

Nouvellement signé chez Samurai Red Seal, Djrum propose un premier maxi aux recettes originales.

8.5

10

Par Martin Drazel
Publié le 17 mars 2015 | 9:27
a3310389187_10

Djrum fait partie de ces artistes inclassables qui adorent renouveler les styles musicaux qui leur sont attribués. Connu pour son étonnante capacité à manier aussi bien du ghetto hardcore que du dubstep pointu, il s’essaye pour Samurai Red Seal à l’exercice drum & bass. « Plaintain » nous livre un véritable voyage auditif. Introduit par un chant lancinant, les percussions viennent rapidement s’imposer pour délivrer une structure des plus novatrices. Axé autour de temps d’arrêt, toujours en mouvement, le rythme de « Plaintain » prouve à lui-seul que la d&b innovera toujours. Mais l’artiste ne s’arrête pas là. Pari osé, le morceau ralenti en son milieu, se détournant de l’intensité compulsive du début pour arpenter un renouveau dubstep assez inattendu. Quelques vocales viennent expliquer ce changement, puis des chants traditionnels modifient totalement l’ambiance du morceau pour nous emmener vers de nouveaux paysages. « What I Was doing When I Was Doing What I Doing » impose à nouveau cette science de l’espace silencieux. Morceau articulé autour d’une rythmique craquelée et grinçante, il contient une ambiance unique, apanage halluciné de Djrum. A nouveau, un changement prend place : le jeu de grattement sonore se transformant en un half-step planant, inspiré des frasques de Flyng Lotus. Ce premier maxi chez Samurai Red Seal détient des recettes d’une originalité indéniable, plaçant Djrum dans l’œil du cyclone, parmi ces producteurs talentueux (et un peu fous) à surveiller de près.

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top