How Dragons Disappear – Frec

L’electronica fun et maline d’un toulousain qui frappe un beau coup avec ce premier LP.

7.7

10

Par Benjamin Dierstein
Publié le 20 février 2015 | 12:51
How dragons disappear

Déjà aperçu sur quelques compiles, le français How Dragons Disappear rejoint l’écurie culte Detroit Underground pour son premier album. Selon ses propres mots, le toulousain y exprime en dix tracks les ressentis de sa vie quotidienne, et nous fait ainsi passer du rire à l’angoisse, en passant par le doute ou l’espoir. Des tableaux simples mais riches en contrastes, le tout entièrement réalisé sur une seule machine (le Teenage Engineering OP-1). Mélodies déglinguées, rythmiques breakées et effets glitchés se téléscopent au service d’une electronica multiforme, qui prend sa source quelque part entre chiptune symphonique, bass music bricoleuse, IDM pas intello et future beats du passé. Un LP malin et bien produit, qui allie puissance et légèreté.

Vous aimerez surement


    Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home/seeksick/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273