Eliphino – I Don’t Care / Understand

Eliphino à son sommet, pour vous rappeler les origines profondes de vos addictions pour la house.

333

7.6

10

Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 13 septembre 2013 | 16:26

Dans la catégorie des labels house sachant miser sur les bons artistes, Hypercolour est relativement incontournable. Comptant parmi ses rangs des bijoux house polis par Mosca, George Fitzgerald et autres Maya Jane Coles, l’hyperactif label anglais s’autorise jusqu’à quatre sorties par mois en sus d’une émission hebdomadaire sur Rinse FM, souvent considérée comme l’une des meilleures de l’ex-station pirate.

Tom Wrankmore, soit Eliphino, est quant à lui à l’opposé. Si son palmarès s’enorgueillit de singles parsemés du côté de chez Brownswood par exemple, le natif de Leeds n’a que rarement donné dans l’expansif, n’excédant que rarement le compte d’un single par an.
Quelque chose, pourtant, semblait destiner la collaboration des deux à la réussite. Pari remporté : les claviers éclatants et la production au centimètre d’Eliphino semblent n’avoir jamais été autant à leur place que dans la quête de l’équilibre house parfait que semble s’être fixée Hypercolour.

Très playlisté ces derniers mois, aussi bien par Midland que Bonobo, I Don’t Care démarre les choses calmement. La boucle syncopée qui porte le titre est doucement réhaussée de voix vaporeuses, comme si celles-ci n’osaient pas réellement s’affirmer. La finesse de l’ensemble est impressionnante, au point que les percussions même semblent participer de cette quiétude généralisée. L’impression de tomber dans le générique n’est pas forcément loin, mais la patte du producteur permet d’éviter d’y plonger complètement.

Celui-ci a d’ailleurs l’intelligence de varier les choses dans la suite. Si Understand est en effet comparable au morceau-titre quant à la qualité de la production, Eliphino y dynamite ses certitudes, plongeant la salle dans le noir, montant le potentiomètre « bass » de quelques crans et s’adressant franchement aux jambes. Le résultat est détonnant : d’une précision implacable, le titre hypnotise par ses samples coupés jusqu’à l’inintelligible pour vous englober de sa bassline, de ses stabs dissimulés et de ses relents garage. Difficile de bouder son plaisir à chaque redémarrage – Eliphino semble en être conscient, prenant le temps de ménager un interlude qui laisse repartir le tout de plus belle.

 

Tour à tour calme ou extraverti, posé ou lâché, ce single voit Eliphino à son sommet. Etrangement moins playlisté (pour l’instant!) que son grand frère, c’est ici Understand qui retient nos oreilles, propre en six minutes à vous rappeler d’où vous vient cette addiction pour la house.

Tracklist :

01. I Don’t Care
02. Understand

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top