Epiphany – Last Gasp

Damian Schwartz confirme l’excellence de son alias Epiphany sur son propre label

7.5

10

Par Clement Segura
Publié le 22 juillet 2014 | 20:14
CS535076-01A-BIG

Si le label A Harmless Deed n’est qu’aux prémices de sa jeune existence, il a pourtant déjà connu des sorties illustrées par le détonnant « Reach » de Fred P ou encore le premier album de DJ F. Son créateur, Damian Schwartz vient aujourd’hui y signer avec ce Epiphany – Last Gasp  sa troisième réalisation sous cet alias.
La formule qu’on avait savouré pour la première sortie du label est ici à nouveau appliquée avec brio : une musique intemporelle et diablement racée grâce à l’utilisation judicieuse de basslines au timbre métallique mêlées à des sonorités proches de celles que pourraient posséder des instruments à vent tiraillés par des pulsions doucement acid et sombrant lentement dans les méandres du space disco. S’il sont rythmés et définitivement entrainants, les trois morceaux sont loin d’être stéréotypés uniquement pour les clubs et leurs pistes collantes. Ces productions lumineuses font ainsi échos à certains artistes des années 90′s qui prenaient un malin plaisir à composer avant tout pour expérimenter les sons exceptionnels que pouvaient produire leurs machines. Ce trip se clôture sur des lignes brutes provenant directement du ventre de modulaires après avoir traversé un labyrinthe d’arpégiateurs aux consonances diverses. Ce Epiphany – Last Gasp est donc une nouvelle belle réussite pour le producteur.

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top