Facta – Alsatian / Scotch Mist

Opérant la plupart du temps dans l’ombre de ses compagnons d’époque, Facta ne demeure pas moins un producteur infiniment respectable tant il a prouvé, en quelques sorties seulement, sa propension à l’ambition musicale.

FACTA-BLOC005_800

8.8

10

Label

Genre

Par Thomas Renauld
Publié le 4 mai 2016 | 16:39

Depuis l’année 2013, Facta, fondateur du label Wisdom Teeth répondant au nom d’Oscan Henson, distillait avec parcimonie des travaux aussi rares que bienvenus. Cela faisait néanmoins deux ans que Facta avait un peu oublié de réjouir nos oreilles. L’Anglais n’a en effet pas jugé bon de manifester sa présence autrement que via des mixes et remixes.

Aussi bons soient-ils, nous nous languissions de pouvoir écouter les nouvelles productions de celui que l’on peut déjà sans peine élever au rang de prodige. En cinq sorties sur autant de (très bons) labels, Henson a parcouru les principaux compartiments stylistiques de la bass music. Assumant de grosses influences UK garage et dubstep sur son premier EP, Facta s’est rapidement tourné vers des contrées plus sombres. Plus tribales aussi.

C’est en effet avec Hodge sur Tempa, puis avec Wen sur son propre label qu’il nous révéla ses vraies inspirations artistiques. Un travail sur la répétition plus engagé et des ambiances plus fouillées s’inscrivirent dès ce moment dans le catalogue de l’Anglais, pour notre plus grande satisfaction.  Facta se retrouve aujourd’hui sur le label anglais Bloc. Formulons les choses telles qu’elles nous éclatent aux yeux et aux tripes : il n’a rien perdu de sa folie créatrice.

 

Le premier morceau,  « Alsatian », démarre en douceur. Un pattern rythmique simple, une nappe d’ambiance : le tout ne semble pas voué à marquer l’esprit de l’auditeur. Oscar Henson possède pourtant, à l’image d’un Pearson Sound, une science du rythme incroyablement juste. Usant de toutes ses aptitudes, il nous convainc pleinement. La basse, rampante et profonde, semble vouloir chasser les mélodies haut perchées, concassées dans cette impressionnante conjugaison de basses fréquences. En vain, cependant. A l’écoute du morceau, l’auditeur paraît forcé de reconnaître que cette bataille de territoires ne prendra jamais fin.

Cette piste est donc une franche réussite. Il semblait évident de lui offrir une version alternative qui lui ferait suite. Désincarnée, coupée de toute idée de bonheur, cette proposition se devrait d’être ambitieuse. Qui d’autre que Beneath pour répondre à ces critères ? Depuis près d’une demi décennie, ce dernier n’a eu de cesse de démontrer sa science de l’horreur, autant que son ambition. Comme à son habitude, il pousse le vice à son maximum, invoquant sur ce remix du morceau « Alsatian » la sainte répétition mais aussi des modulations rythmiques bienvenues. La mélodie, transformée, s’enfonce avec insistance dans le complexe amygdalien de l’auditeur.

Remplis d’un sentiment de satisfaction, nous entamons le dernier morceau. Déjà comblés par « Alsatian » et son remix, nous ne déchanterons pas à l’écoute de la dernière piste, soyons honnêtes. « Scotch Mist » est phénoménale. Entamant une fois de plus le morceau de manière douce, Facta donne pourtant rapidement le ton. Le premier drop, introduit par ce mythique break déconstruittranscende l’ambiance du morceau. Pourtant, plutôt que de se laisser aller dans des facilités rythmiques, Facta pose une structure atypique, rappelant les talents de temporisation de Pearson Sound. Par moments, le morceau prend des tournures tribales, mais la mélodie parachève toujours ces ambiances propres à l’Anglais.

 

C’est donc un disque d’une très grande qualité qu’il nous a été donné d’écouter là. Opérant la plupart du temps dans l’ombre de ses compagnons d’époque, Facta ne demeure pas moins un producteur infiniment respectable tant il a prouvé, en quelques sorties seulement, sa propension à l’ambition musicale. Ne s’embarrassant d’aucune facilité méthodologique, l’Anglais nous convainc toujours plus, au fur et à mesure des disques créés. Le remix de Beneath, par ses ambiances précises et sa puissance latente colossale, mérite amplement sa place sur ce disque formellement enivrant.

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top