Fraction – Planète Humaine

Planète Humaine est un exemple parfait de la métamorphose d’un musicien vers la musique électronique.

7.9

10

Par Martin Drazel
Publié le 21 novembre 2016 | 7:51
fraction_planetehumaine_3000x3000

Recrue d’Infiné, Fraction fait parti de ces musiciens arrivés dans la galaxie électronique sur le tard. Tout d’abord activiste de la scène rock indépendant de Boston, il a troqué sa guitare contre un ordinateur courant 2005. Planète Humaine est un parfait exemple de la métamorphose d’Eric Raynaud. On y découvre un astre où s’entrechoquent vocalises lointaines et nappes à la saturation millimétrée, à l’instar du titre éponyme qui ouvre l’EP. L’univers de Fraction est riche d’harmoniques étranges et instables, dont la cohérence est malgré tout palpable.  Sa capacité à créer des boucles lancinantes est impressionnante d’inventivité et de subtilité, climats perceptibles dans « Partizan » et « Isometric » (dont l’étrange clip mérite le coup d’œil). Son goût prononcé pour la saturation, fragment de son passif de guitariste, s’exprime à cœur perdu dans « Fibre [5719] » et « Noed Deux », odes décomplexées au bruit émotionnellement calibré. Fraction continue donc son itinéraire expérimental avec brio, et s’impose comme artiste à surveiller de très près.

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top