Gan Gah – Habibitronics

Gan Gah livre avec Habibitronics son EP le plus efficace et réussi à ce jour, synthétisant parfaitement la ligne global bass de Lowup Records.

8.0

10

Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 22 mars 2019 | 17:01
habibitronics

Habitué de la maison Lowup, Gan Gah livre son quatrième EP en un peu plus de trois ans pour le label bruxellois. Après Souktronics et Chaâbitronics (auxquels il faut ajouter Morrocan Affair, en collaboration avec Jabo) vient donc logiquement Habibitronics, nouvel EP qui pourrait bien se révéler être sa sortie la plus réussie à ce jour. Fidèle à la ligne global bass dont Lowup Records s’est fait le porteur, Gan Gah fusionne ici avec une aisance accrue esthétiques musicales marocaines, algériennes ou libanaises aux contours stylistiques de la bass music. L’excellent « Sawt Al Mashreq » qui ouvre l’EP réinscrit ici les rythmiques du debke dans un carcan trap, créant une oscillation dynamique qui donne au titre sa coloration spécifique. Conçu comme un compagnon de « Daâwa », titre issu de Chaâbitronics, « Rwina » porte son regard vers le Maghreb pour offrir un titre plus frontal, mais ne reniant rien de l’efficacité du premier titre. « Maalaya Dance » clôt l’ensemble en apportant une nouvelle variation, autour de percussions plus enlevées piochant dans le makossa congolais, restant néanmoins dans le ton de l’EP par son unité mélodique. Avec Habibitronics, Gan Gah livre donc un EP varié mais cohérent, qui témoigne d’une maîtrise croissante de sa synthèse global bass.

Vous aimerez surement

Leave a comment

Articles populaires

Chargement des articles...
Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

Back to Top