Gantz – Witch Blues

Gantz signe un EP immanquable, prouvant une fois de plus à tous les détracteurs du genre que le dubstep reste une musique évolutive et novatrice.

tmp_9140-R-6799299-1426873528-2248.jpeg2039988200

8.7

10

Par Martin Drazel
Publié le 16 avril 2015 | 14:59

Le retour du prodige turc était attendu avec impatience, lui qui n’a révélé aucun de ses plans machiavéliques de braquage du dubstep depuis « Baby Face » sur Innamind en avril dernier. Le parrain Mala et son groupuscule d’activistes Deep Medi Musik (dont nous avons accueilli le soldat Compa dans notre série de podcasts) accueille à nouveau le génie d’Emir Ongun avec ce nouvel EP : « Witch Blues ».

Fidèle à son crédo, Gantz lance l’assaut dès les premières mesures : cette musique vient de la rue, et nous sommes dans le faux concernant la réalité. Application instantanée d’un « Pseudooo » qui mélange habilement des particules rythmiques pommées dans un cri spatial. Interviennent ça et là des cymbales distordues ou un piano absurde, pour qu’un arrêt impromptu transforme la composition à l’aide d’une harpe cyclique. Le dubstep de Gantz est lyrique, envoûtant, unique. Personne n’ose autant de décalages, de juxtapositions, de jeux mélodiques dans cette forme assez astreinte. Emir Ongun va plus loin, créant des structures proches d’une composition classique, avec ses ponts, ses temps d’arrêts et ses variations.
Après cette introduction d’une richesse impressionnante, l’éponyme « Witch Blues » craquelle la première couche de beauté de cet univers atypique. On vire vers ce qui s’inspire apparemment du blues, mais à nouveau les sonorités orientales s’impliquent et se déforment pour sculpter une danse désaxée. La mélancolie prend le dessus dans ce morceau aux alternances harmoniques perturbantes. Un synthé exprimera ensuite toute l’étendue des plaines distordues offertes à l’auditeur, mais Emir aime frustrer ; ainsi nous quittons ce petit paradis pour nous enfoncer dans l’ombre.
Rider Shafique prêche, il a destiné ses lyrics à devenir des messages de paix, à l’instar de son « The Prophet » sur l’EP de Kahn. Pour « Rockstar », il susurre tout d’abord que la révolution est dans l’air, on peut la sentir. Puis l’épice se révèle, et l’envoûtement finit par prendre alors qu’il déclame que notre liberté est un mythe, déroulant des injectives animées d’étincelles révolutionnaires sur une combinaison médina/dubstep irrésistible. On retrouve cet amour de la structuration musicale avec ce refrain redondant, formule assez inspirée du hip-hop, dont vient le MC de Bristol. Superbe rencontre qui aura quand même traversé la Manche et la Méditerranée, « Rockstar » détient un message intemporel, parfaitement conclu par ce « too late is better than never » et cette petite sitar  se permettant un solo.
Il nous reste la danse du serpent, animal métamorphosé en « The Supreme A » : le plus-haut, l’être. Morceau intimiste et passionnant, ce dernier voyage nous emmène dans un désert aquatique, où des fontaines sombrent dans des dunes de sable rêche. Au milieu trône un reptile doré qui fixe son chant hypnotisant entre nos tympans, jusqu’à l’étouffement. Libérés par une incantation murmurée lors des dernières secondes, on oublie le disque, tournant et craquelant à l’envie, Gantz possédant lui aussi son propre silence.

Cet EP est un point d’honneur envers tous les détracteurs du dubstep, qui persistent à asséner que cette musique est morte, enterrée par l’avènement de l’EDM et consorts. Non messieurs, il est bel et bien vivant et loin d’avoir son nom sur une pierre tombale. Des œuvres comme « Witch Blues » prouvent à elles seules que l’étendue des inspirations disponibles pour ce courant est loin d’avoir été totalement exploré. L’originalité de ces nouvelles formes ne peuvent être que le signe d’une musique évolutive et novatrice, surtout lorsqu’elles jouent avec l’harmonie comme le fait si bien Gantz. Cette œuvre historique est impérativement immanquable.

Tracklist :

01. Pseudooo
02. Witch Blues
03. Rock Star ft. Rider Shafique
04. The Supreme A

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top