Headland – Tapescho / Midnight Drive

Première sortie du label Unity Through Sound, Tapescho / Midnight Drive est une complète réussite qui conforte les espoirs placés en Headland.

uts_vinyl_whitelabel

8.2

10

Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 20 octobre 2016 | 6:02

Depuis douze mois, le dubstep est le théâtre d’une floraison de nouveaux labels, d’Infernal Sounds à Nomine Sound, témoignant de la vitalité renouvelée de la scène, promue par de nouveaux artistes transcendant les codes du genre. Coup double, donc, pour cette première référence de Unity Through Sound, nouveau label anglais ancré, par son nom et ses artworks, dans la culture soundsystem : pour son inauguration, Unity Through Sound fait appel au Néo-Zélandais Headland, déjà très remarqué cette année avec ses premières sorties chez FatKidOnFire et Well Rounded Dubs. En l’espace de deux titres, Headland conforte les espoirs suscités par ces précédentes parutions, et ouvre de belle manière le catalogue du nouveau label.

Headland sait dissimuler ses intentions. L’introduction de « Tapescho », pièce maitresse de l’EP, se contente d’instiller progressivement une ambiance sombre, portée par un fantomatique bruit de jack. Rien ne laisse supposer l’ampleur de l’envol à venir : si ce caractère spectral persiste d’un bout à l’autre, une bassline modulée s’impose rapidement au centre du titre, pour un résultat aussi sombre qu’aérien, minimaliste mais puissant. « Tapescho » révèle tout le talent de Headland pour tisser des titres capables de se limiter au strict nécessaire, ouvrant un vaste espace sonore à l’atmosphère obscure.

En face B, « Midnight Drive » opère différemment, avançant de manière plus franche : si les infrabasses restent omniprésentes, elles sont ici surlignées de brefs éclats mélodiques qui accompagnent l’auditeur sur toute la durée du titre. Les rythmiques se fracturent, se recomposent autour de ces incessants échos, jettant une lumière plus troublée sur le titre. Moins immédiatement marquant que « Tapescho » et son imposante bassline, « Midnight Drive » s’avère être, au fil des écoutes, une autre pièce de choix, parfait envers du décor tracé par la face A.

Belle entrée en matière pour Unity Through Sound donc. UNITY001 est une complète réussite, portée par un artiste prometteur tout aussi capable de s’adresser aux dancefloors que d’invoquer les aspects les plus sibyllins du dubstep pour une exploration sonore sombre et troublée.

Tracklist :

A – Tapescho
B – Midnight Drive

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top