Heart Drive – Automated Love / When Droids Cry

En tant qu’Heart Drive, dBridge et Kid Drama livrent un disque intimiste, pour un voyage aux confins de la drum&bass à écouter seul.

8.0

10

Par Martin Drazel
Publié le 4 septembre 2014 | 12:45
Heart Drive - Automated Love / When Droids Cry

Hors-contexte, inconvenante et hors du temps, l’existence de l’Autonomic perdure. Cette variante de la drum & bass, se voulant musique d’écoute, s’impose à nouveau avec cet excellent premier opus chez Pleasure District, nouveau sous-label d’Exit. Signé Heart Drive (à savoir Dbridge & Kid Drama), ce disque distille une atmosphère digne d’une bande-son de space-opera. « Automated Love » dégage une ambiance particulière, juste mélange entre basse oppressante et nappes spatiales. « When Droids Cry » s’oriente davantage vers le massage auditif, valorisant la finesse de la rythmique et des éléments mélodiques au-delà d’un mouvement corporel. On est bien perdus dans l’espace, et qu’il y-a-t-il de plus agréable que le vide et la tranquillité, là où personne ne peut vous atteindre ? Un disque intimiste, à écouter seul aux aurores…

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top