Hieroglyphic Being And The Configurative Or Modular Me Trio – The Seer Of Cosmic Visions

Beats distordus, synthés cosmiques et mélodies vrillées au rendez-vous

7.3

10

Par David Robert
Publié le 27 novembre 2014 | 12:44
Hieroglyphic Being And The Configurative Or Modular Me Trio - The Seer Of Cosmic Visions

Hieroglyphic Being fait sans aucun doute partie des activistes les plus barrés mais aussi les plus géniaux d’une certaine scène house, que certains se plaisent à appeler « outsider house ». Si l’étiquette ne sied pas au sieur Jamal R. Moss, c’est parce qu’il a en tête un terme bien plus adapté à sa musique : le « synth expressionism ». Et il faut avouer qu’on aurait pas trouvé mieux pour décrire son monde sonore entre free jazz, house et noise, influencé en tout point par le maître Sun Ra. Et ce n’est pas ce nouvel album, premier en 2014 alors qu’il en a sorti pas moins de 7 en 2013, qui nous fera dire le contraire. Constitué en grande partie de tracks issues du backcatalogue de l’artiste mais remasterisées, cet album, premier sur Planet Mu sous le nom Hieroglyphic Being And The Configurative Or Modular Me Trio, est tout ce qu’il y a de plus varié : on y trouve des paysages dissonants gorgés de beats distordus, des synthés cosmiques, des mélodies vrillées au possible, des textures lo-fi et complètement maculées mais aussi du groove aussi perché que luxuriant. Mention spéciale au recyclé mais pas moins superbe « Space Is The Place », sorte de rêve éveillé d’un clubbeur surfant avec les étoiles filantes, et référence au film éponyme du mythique prêcheur jazz de la philosophie cosmique.

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top