Holy Other – Held

Tri Angle appose ici un de ses plus bels ouvrages.

Holy-Other-Held-608x608

8.1

10

Par Yann Bougaret
Publié le 19 janvier 2013 | 17:04

Wagner, bougre sot, tu l’as pas vu venir celui-ci ! « le pouvoir des mots s’arrête là où commence celui de la musique » disais-tu ? Nous aurions aimé que tu puisses découvrir Held, car les mots qui suivent, effectivement, ne serons jamais aussi évocateurs que la puissance vibratoire d’un tel monument, ni aucun autre d’ailleurs.
Jeune producteur venant de Manchester résidant désormais à Berlin, Holy Other sépare d’une longue année son dernier (et premier) E.P. With U et ce nouvel opus. Il était osé à l’époque de signer ce bonhomme. Mais il faut avouer que Robin Carolan a définitivement eu bon nez. Les retours de la presse spécialisé avaient été à l’époque presque unanimes.  Aujourd’hui la patte du producteur se reprend là où on l’avait laissée. Un travail vocal diffusant toujours les côtés claires de la bête, mais cette fois ci d’une manière plus ample et libératrice.

(W)here commence au creux d’une main invisible qui vous retient l’esprit et le jette si loin à l’intérieur de vous même qu’il revient à sa surface comme une révolution sanguine. La rythmique, lente et feutrée, vient se fracasser à travers chaque organe de celui qui parvient à écouter l’émergence d’une telle merveille. Cette musique se brise de façon perpétuelle dans votre coeur. Même lorsque ses machines tournent au ralenti (Tense Past), le pouvoir percutant de cet artiste reste intacte. Les nappes sont enveloppantes dès les premières secondes et on ne peut s’empêcher de s’enrouler dans cette crysalide sonore.
Il est trop dur je crois d’apprécier des choses aussi subtiles. Des choses qui élève l’Homme si haut qu’on en vient à se demander comment le XXIe siècle peut engendrer à la fois tant de merdes, puis, dans un même instant, faire éclore l’humain vers tant de beauté.
La force de ce monument est là : nous offrir des émotions contradictoires au travers de textures ardentes et limpides (Love Some1), une eau de roche aux effusions de beats patibulaires et estomaquants. L’éclosion d’une trame incroyablement cohérente.

Held, est une seule et même œuvre, une citadelle ne se disloquant jamais. Chaque fragment sonore reçu est en adéquation parfaite avec le reste. Pourtant il y a cette « autre chose » que Holy Other a su injecter dans son travail, cette autre chose beaucoup trop spirituelle et ésotérique pour qu’on en saisisse de par les mots sa véritable traduction.
Mais qu’importe, si certaines fréquences rattachent un peu de votre carcasse au sol, d’autres, au contraire, vous soufflent vers les cieux… Et c’est en cela que l’artiste s’offre à nous : de par son style, de par sa sensibilité. Tri Angle appose ici un de ses plus bels ouvrages.


 

Tracklist :

A1. (W)here
A2. Tense Past
A3. Inpouring
A4. Love Some1
A5. U Now
B1. In Difference
B2. Past Tension
B3. Held
B4. Nothing Here

Vous aimerez surement

    1 Comment

    1. CHarles B 18 février 2013 at 11:00

      C’est exactement ça. On touche du doigt quelque chose d’indicible.

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top