Hydro – Ethos EP

Homme du voyage, Hydro nous sert un EP aussi varié que les paysages qu’il arpente.

7.9

10

Par Martin Drazel
Publié le 1 décembre 2016 | 7:41
unnamed

David Pearson est connu dans le milieu drum & bass pour être un voyageur sans studio fixe. L’Anglais compte à son actif de nombreuses sorties et collaborations sur des labels proactifs comme Horizons Music, Commercial Suicide ou encore Dispatch. C’est via MethLab, empreinte qui nous étonne de plus en plus, qu’il sort son EP Ethos, dont les inspirations et les structures rythmiques sont aussi variées que les nombreux paysages qu’il doit arpenter. « Nothing to Lose », où apparaissent les français War et Mateba introduit l’EP avec une flopée de soubresauts junglistiques des plus efficaces. On y reconnait le goût du trio pour les nappes obscures et interchangeables, ainsi que cette chirurgie rythmique qui a fait leur renommée.  C’est avec son camarade Villem qu’Hydro signe l’éponyme « Ethos », morceau atmosphérique jouant sur une juxtaposition de sub-basse avec des synthés organiques. Les deux derniers morceaux de l’EP, signés à quatre mains avec War, sont quelque peu inégaux. Là où « Time Perception » laisse une sensation de déjà-vu, « Faux Amis » atteste de la capacité du duo à se renouveler. Ethos est un exercice maîtrisé qui transpire le travail acharné et le souci du détail. Rien de tel pour imposer le talent d’Hydro aux oreilles des aficionados du genre.

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top