Ital Tek – Bodied

Deux ans après le réussi Hollowed, le producteur britannique revient chez Planet Mu pour un essai plus solennel de cartographie sonore.

bodied

6.7

10

Par Michaël Hallé
Publié le 12 novembre 2018 | 12:52

L’an passé, Alan Myson a profité d’une diversification de ses activités de production (avec notamment la composition de la bande-son du jeu vidéo Laser League) pour altérer une nouvelle fois son processus créatif, quitte à explorer des terrains qui lui étaient jusque là demeurés inconnus, en tout cas à s’éloigner encore un peu plus de l’esthétique dance music qui marqua ses débuts dans le dubstep.

Ce léger virage a eu pour effet principal un raffinement considérable du sound design de l’ensemble des pistes, d’une sophistication inédite dans la discographie de l’artiste.  L’élargissement de la palette sonore entend fabriquer un monde distinct et reconnaissable, concevoir l’espace physique imaginaire qui accueillera les morceaux avant même leur réalisation. De là le recours nouveau aux instruments traditionnels (touches discrètes de violoncelle, d’harpe, de guitare), et, plus étonnant encore, à des voix venant soigneusement soutenir l’architecture. Cet album s’ouvre et se referme avec une discrète intensité : l’un des principaux atouts de la musique d’Ital Tek semble être son économie d’effets, au sein de laquelle elle trouve malgré tout son originalité. Ainsi, la terne rugosité des textures de « Across Time » et d’ « Hymnal » n’empêche pas ces morceaux de se dérouler tels des tunnels de secousses sobrement sublimées par l’arpège.

Familier de scénographies sonores favorisant l’ascèse et une certaine idée du désertique, Myson développe ces motifs le long de boucles languides et monochromes, aussi apaisantes qu’inquiétantes. L’abrasion s’y fait douce mais frénétique, concentrée et tempétueuse. On regrette presque alors l’irruption des percussions, venant troubler ce nid cotonneux de tentatives rythmiques qui semblent parfois hésiter entre le minimalisme déstructurant et l’opulence breakbeat, comme si leur utilisation n’avait qu’un but fonctionnel de façonnage d’ambiances ténébreuses. Pris dans son ensemble, l’album a en tout cas l’avantage de s’offrir à nous d’un bloc, lisible, rectiligne ; une piste conduit à l’autre sans ciller, dans une fuite en avant rassérénée. La corporéité façon Ital Tek.

Vous aimerez surement


    Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home/seeksick/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273