Jacob, Bodin & Martyné – Gesandt

Pour leur retour sur Traffic Records, Jacob, Bodin & Martyné font étalage de leur talent et de la particularité du son house de Francfort, avec un EP qui en montre toutes les forces.

bodyné

8.5

10

Par Mac Lamoure
Publié le 17 octobre 2017 | 9:57

Le label Traffic record apparaît comme un élément essentiel de la nouvelle scène minimal de Frankfort, en participant activement depuis sa création à en façonner l’identité musicale. Après avoir sorti un EP de Z@P, l’Uruguayen au style electro minimal inimitable, Bodin, Jacob et Martyné, trois des têtes pensantes derrière le label sont de retour sur un various qui promet de démontrer avec brio la qualité et l’éclectisme de la scène de Frankfort.

Gesandt est entièrement co-produit par les trois acolytes : Bodin et Jacob sur la face A, et ce dernier rempile avec Martyné pour la face B. Les producteurs nous emmènent en terrain connu : on a bien affaire à de purs produits de dance music, une house minimale teintée d’électro et très rythmée. Cependant, les deux premiers morceaux de chaque face, « Wysam » et « Gesandt Sand », sont d’une nature plus contemplative, voire rêveuse. Les nappes de synthé douces et chaudes donnent une ambiance accueillante, on est bercé par ces mélodies lancinantes, auxquelles s’oppose un beat particulièrement puissant, et même violemment breaké dans le cas de « Wysam ». Les percussions, peu centrales, restent saccadées et marquent une rythmique soutenue : plutôt que de danser, on aurait plus tendance à se balancer de manière irrégulière sur leurs rythmes étranges et désorganisés et sur des lignes de basses, qui, loin d’être agressives, donnent un groove rassurant. Le florilège de sonorités electro et acid, typique des producteurs de Francfort s’inspirant de Detroit, rajoute a la rêverie une touche rétro-futuriste. Ces deux tracks sont donc loin de se focaliser sur le dancefloor : bien utilisées, elles pourraient créer un certain effet, mais notre imaginaire est définitivement plus stimulé que notre corps.

Les deux autres tracks de l’EP, « Temple of Kirby » et « Slowdawn », changent radicalement l’ambiance du disque. Ici, pas d’intro sur des synthés doux, pas d’accalmie rêveuse, on est directement plongé dans un délire électronique au rythme infernal ne laissant aucun répit. Ne vous détrompez pas, les quatre morceaux appartiennent définitivement au même genre et l’ensemble de l’EP est tout à fait cohérent, mais avec ces deux titres, les producteurs sont passés à la vitesse supérieure. Les morceaux sont taillés pour le dancefloor : beat puissant, rapide et beaucoup plus régulier, bien que breaké par instants, mélodies entraînantes qui marquent l’auditeur par leur simplicité et leur légèreté, mais restent efficaces et reconnaissables entre mille. « Temple of Kirby » sort du lot avec sa ligne de basse pénétrante, écrasante, qui crée un groove auquel il est impossible de résister. On reste ici aussi dans une mouvance electro très marquée avec des synthés métalliques prenants et un cocktail d’autres sonorités acid qui créent une ambiance trippante, appuyée par les percussions plus présentes, délicieusement arythmiques, faisant de l’ensemble une véritable frénésie électronique. On peut sans mal se projeter sur un dancefloor suintant, dans un moment d’euphorie généralisée, où tout le monde perd la raison dès les premières notes de ces morceaux. Ce sont de pures créations de dance music, qui remplissent avec brio leurs objectifs : l’envie de bouger est irrésistible, on sort presque essoufflé de cette session d’écoute délirante.

Cet EP vient donc faire étalage du talent et de la maestria des trois comparses. On sent ici une volonté de démontrer la force et la particularité du son de Francfort, des mélodies electro entêtantes aux beats breakés, des percussions minimalistes aux nappes de synthés oniriques. L’EP nous embarque avec lui dans un voyage à travers une musique festive et pleine d’émotion, amenant à l’euphorie ou invitant à la rêverie, sans jamais perdre de vue l’essentiel : provoquer en nous des frissons de plaisirs et une envie de danser plus forte que jamais.

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top