John Talabot – ƒIN

John Talabot mène seul sa barque parmi les genres.

JOHN TALABOT - ƒIN

8.7

10

Par Clement Segura
Publié le 23 février 2012 | 20:46

John Talabot, producteur Barcelonais depuis 2009, s’est déjà construit une certaine réputation grâce à ses quelques EP de qualité et ses remixes pour Aufgang, Shit Robot, Joakim ou encore The XX.
Néanmoins, aucunes de ses sorties n’avaient encore réussi à faire véritablement écho du véritable génie qu’est Talabot. Il aura fallu une critique de son album par le très influent magazine Pitchfork pour changer la donne, et voir l’artiste bénéficier du succès qui aurait toujours du être le sien. Comme vous pouvez d’ores et déjà le comprendre, l’attente autour de l’album était amplement justifiée.

Croisant une multitude de genres comme la house, l’electronica, le disco ou encore la pop, le résultat est hybride à souhait. L’ambiance globale se plait à balader l’auditeur au cœur d’un périple ou chaque morceau suivant est forcément surprenant.
L’écoute intégrale de l’œuvre renvoie à  un voyage ou les seuls sentiments en vigueur seraient la nostalgie et la mélancolie. A la fois envoutant, aérien et mystérieux, l’album pourrait être comparé au tout récent  “Nuit de Rêve” de Scratch Massive. La comparaison ne tient pas pour l’évolution du rêve au cauchemar, mais plutôt pour la diversité et la puissance de chacune des pistes. De plus, tout comme Scratch Massive, ce qui donne de la crédibilité à l’album, en plus des plages de synthés froides et incisives, ce sont les vocals. Tour à tour en anglais et  en espagnol, elles confèrent à l’atmosphère des morceaux une teinte organique qui prend aux tripes.
L’entêtant “Destiny” en duo avec Pional en est l’exemple le plus parlant. La force du refrain est indéniable, et il semble impossible de ne pas pouvoir se laisser porter instantanément.

Des mélodies qui s’enchainent mais ne se ressemblent pas, avec pour seul point commun le fait d’être un tube en devenir,  telle est la prouesse que John Talabot accomplie ici. Faisant fi des habituels clichés qui veulent une musique dansante joyeuse et niaise, John Talabot mène seul sa barque parmi les genres et parvient autant à faire remuer les jambes que le cerveau.

 


Tracklist:

01 – Depak Ine
02 – Destiny feat. Pional
03 – El Oeste
04 – Oro y Sangre
05 – Journeys feat. Ekhi
06 – Missing You
07 – Last Land
08 – Estiu
09 – When The Past Was Present
10 – H.O.R.S.E.
11 – So Will Be Now… feat. Pional

Vous aimerez surement

    1 Comment

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top