Keith Worthy – The Price of Nonconformance

Un premier album riche et élégant pour le detroitist Keith Worthy

Keith Worthy - The Price of Nonconformance

7.8

10

Par David Robert
Publié le 9 décembre 2014 | 11:20

Producteur depuis 2007 après de nombreuses années passées derrière les decks (sous l’oeil, à ses débuts, de Duane Bradley), Keith Worthy est aussi la tête du label Aesthetic Audio (Juju & Jordash etc). Certains le connaissent également sous l’alias « Lamar », qui se veut être sa facette la plus brute de décoffrage.
S’il a toujours été agité par le spectre de l’excellence, il s’est néanmoins souvent placé en dehors du feu des médias et du jeu des tendances. Il est en effet le genre d’artiste qui ne se laisse pas influencer et qui ne laisse rien ni personne guider ses pas.

Cette sorte de sérénité, de patience, se traduit finalement assez facilement par « la qualité avant la quantité », dicton qui a pris tout son sens avec le  superbe « Moments In Rhythm Vol 2 » sorti en 2010, et qui le prend aussi aujourd’hui avec la sortie de son premier album nommé « The Price of Nonconformance ».

 

Si cet album est bien sûr orienté vers les dancefloors avec l’âme de Detroit, il est pour autant loin d’être construit comme un monolithe. Il évite ainsi grâce à ses différents pas de côtés stylistiques et ses interludes (contenant souvent des extraits de voix retravaillées), la sensation d’autoroute que procurent parfois les albums techno ou house.
Mais ce n’est pas pour autant que la house de Keith perd en intensité : le sublime « Resilience » ou encore « Leftfield » et ses divines nappes graciles mises en reliefs avec l’aguicheuse rythmique, en sont sûrement les exemples les plus intenses. Ces nuances entre synthés stratosphériques et contours club puissants (comme les lignes de basse souvent aussi consistantes que sobres), se retrouvent d’ailleurs sur une bonne partie des titres.
Keith Worthy n’hésite pas en effet à jouer avec les contrastes mais aussi avec les superpositions de strates un poil absconses pour pouvoir donner de la profondeur à son ouvrage, à l’image du titre « Deeptroit » et de ses différentes couches de mélodies s’entremêlant parfois presque de façon dissonantes, mais visant toujours extrêmement justes.

 

Aussi riche qu’élégant, The Price of Nonconformance est le résultat de la patience de Keith Worthy. Celle d’un homme qui sort son premier album après maintes années dédiées à la musique de Detroit.
Et si vous vous posez la question « l’attente en valait elle le coup ? », la réponse est oui.

 

 

Tracklist :

A1 Interlude #1
A2 Deeptroit
A3 Interlude #2
A4 Jazz
B1 Interlude #3
B2 Guilty Pleasures ($ Of N.C. Mix)
B3 Interlude #4
B4 Leftfield
C1 Interlude #5
C2 The Aesthetic Track
C3 Karma ($ Of N.C. Mix)
D1 Interlude #6
D2 Resilience
D3 The Elephant In The Room

Vous aimerez surement


    Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home/seeksick/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273