Krasius – Selected Waffle Works

Une IDM dure et froide plantée dans un décor de SF dark, qui révèle in fine un profond optimisme.

7.7

10

Par Benjamin Dierstein
Publié le 1 juillet 2014 | 8:50
cover

Elevé à la sauce Warp, Rephlex et Sub Rosa, le belge Krasius navigue entre plusieurs esthétiques, penchant tantôt vers les rythmiques breakées et les sons durs (Mantis), tantôt vers le 4/4 traditionnel à sons clairs (Brainsius). Pony Ride donne le ton dès l’entrée avec sa techno saturée et ses boucles acid, façon Jeff Mills faisant du hardcore downtempo : on entre ici dans un univers sombre, lourd, inquiétant. A l’image de la plupart des tracks, dans lesquels quelques notes viennent généralement s’immiscer en milieu de morceau pour détendre l’atmosphère, cet album commence dans l’ombre et s’illumine peu à peu : avec Vistik, il se clôt sur une note profondément pacifiste, dans laquelle les sons d’oiseaux ont remplacé les sons d’usine.

 

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top