Kreng – …And Then In The Morning

Incursion au royaume des songes.

Kreng-...And-Then-In-The-Morning

7.5

10

Par Raphael Lenoir
Publié le 26 septembre 2013 | 16:58

Rien n’est plus enivrant qu’un rêve. « Ces images arrivent brusquement, par secousses, se détachant sur la nuit comme des peintures d’écarlate sur de l’ébène. » On se surprend à aimer cette toile que l’on conçoit mais que l’on ne maîtrise pas. Cependant, lorsque apparaît le nom de Kreng, l’auditeur doit se préparer à des visions plutôt cauchemardesques.
Cette sombre facette s’exprime rien qu’au nom de ses productions. Autopsie Phénoménale de Dieu, Grimoir, Works for Abattoir Fermé, voici donc un contexte plutôt enjoué. C’est pourquoi lorsqu’en septembre le compositeur Flamand sort un 7″  sur Sonic Pieces intitulé …And Then In The Morning, on est légèrement intrigué par le changement de tournure qui laisse entrevoir une lueur de réconfort après les tourments occultes de la nuit passée.

Cet EP s’inscrit dans la catégorie des Seven Pieces du label et reste extrêmement court (moins de dix min pour trois morceaux). Il faut tout d’abord souligner, bien que cela ne soit pas une réelle surprise, que Kreng n’a rien perdu de son talent de pianiste contemporain. Mais même si l’instrument s’attribue la part belle sur les deux premiers morceaux, ce n’est pas son jeu qui rend cet album exceptionnel.
Ce mérite, il faut plutôt attribuer aux voix féminines, parlées ou chantées, enveloppées d’un certain mystère indescriptible. Les légères percussions et cordes grattées du violon et de la guitare se répondent à tour de rôle sur Introduccion et confèrent une aura du plus bel effet que l’on retrouve aujourd’hui chez peu de compositeurs. Dans cette magie du rêve et non du cauchemar, l’apaisement devient fascinant.

Ainsi cette petite incursion dans cette contrée imaginaire est un élément à part pour l’instant dans la discographie de Kreng. Alors est-ce un virage amorcé par l’artiste où juste un rayon de lumière perdu dans la noirceur éternelle de ces espaces infinis ? Seul le temps nous le dira.
En attendant …And Then In The Morning peut être considéré comme un mirage faisant écho au Freemartin Calf de Jayne Amara Ross, album qui sort sur Gizeh et qui nous l’espérons sera chroniqué d’ici peu. En attendant, faites de beaux rêves.

 

Tracklist :

A1 – … And Then In The Morning
A2 – Introduccion
B1 – The Baptist

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top