Lord of the Isles – 301C Symphony

Lord of the Isles dessine une personnalité unique, même si l’écoute de « 301C Symphony » reste nuancée.

6.5

10

Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 25 janvier 2014 | 14:53
pv113-1

Les productions faisant à nouveau appel au timbre des synthétiseurs analogiques et autres beatboxes old-school ne sont pas d’une grande rareté dans la scène actuelle. Pourtant, dès l’introduction du morceau-titre de son premier EP chez Permanent Vacation, Lord of the Isles – qui s’est précédemment illustré chez Shevchenko – parvient à nous attirer par le grain de ses pads rêveurs et pensifs. Alliés à des percussions insufflant la juste dose de groove, ces claviers font de « 301C Symphony » une belle réussite à la croisée des genres, distillant un charme assez inédit.
Malheureusement, si l’on retrouve globalement la même formule dans la suite de l’EP, celle-ci ne retrouve pas le même dosage : si la liberté de ces titres paraîssant extraits d’inextricables jam-sessions est appréciable, on ne peut s’empêcher de se sentir laissé de côté par les cordes synthétiques du psychédélique « Co2o ». La rondeur des basses assure un groove laissant à l’ensemble un attrait certain, et l’on retrouve une partie de l’enchantement initial en fin de parcours, mais un certain creux au milieu de l’EP nous laisse plus nuancés. Peut-être était-il difficile de passer après l’équilibre parfait trouvé dans le premier titre ? Le maxi dessine quoi qu’il en soit une personnalité à part et que l’on suivra avec curiosité.

Vous aimerez surement


    Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home/seeksick/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273