Lucy – Self Mythology

Voyage introspectif inattendu, Self Mythology est une œuvre intemporelle.

self-mythology

8.6

10

Par Martin Drazel
Publié le 31 mai 2016 | 20:33

Lucy, père fondateur de Stroboscopic Artefacts, a apposé sa patte sombre et minimaliste au sein d’une scène techno berlinoise relativement rude et impatiente. Toujours mû par cette envie d’expérimenter, il nous dévoile aujourd’hui ce Self Mythology, album intimiste et introspectif aux dimensions illimitées.

 

Délaissant ses habitudes pour s’aventurer dans des contrées inconnues, Luca Mortellaro nous propose un véritable voyage fantastique, chapitré de rencontres oniriques. Tout chemin initiatique se doit de débuter en l’antre de la Baba Yaga, introduction obligatoire au spiritisme musical. L’univers développé tout au long de l’album trouve ainsi ses marques : une subtile simplification rythmique laissant le champ libre aux nappes nébuleuses et autres chants shamaniques. La préparation d’une telle excursion nécessite de s’affranchir des dissonances, ce que propose « Dissonance Emancipation ». Morceau analytique par excellence, il synthétise l’axe de travail qu’à emprunté Lucy pour cet album. Cet équilibre parfait entre cris spatiaux et percussions tribales tient d’une touche unique que peu d’artistes possèdent. L’italien semble être à l’apogée de son talent, et la suite ne fait que le confirmer. « Vibration Of A Circular Membrane » flirte avec les origines techno de Mortellaro, à l’instar de ce kick enveloppé d’un arpège cyclique. Pourtant l’intervention de prêtres allégoriques nous ramène vers l’introspection, délaissant la cadence pour y jumeler rêverie et envoûtement.

Voici que l’ego s’évapore au travers du nostalgique « A Selfless Act » lorsqu’une sitar lointaine souffle son écho sur des dunes désertiques. L’intensité du récit de Lucy est suffisante pour produire de tels effets sur l’auditeur, sorte de pantin désarticulé face à cette narration hypnotique. Une rencontre du troisième type viendra même ponctuer cette exploration. « Meetings With Remarkable Entities » traverse ce voyage sans somation et transporte l’assemblée vers un entracte stratosphérique. Mais ce serait oublier dans quel cheminement personnel nous nous sommes embarqués. Rappelée à l’ordre « A Millenia Old Adversary », l’équipée devra s’unir et faire face. Ce titre met en évidence cette capacité à juxtaposer sonorités acoustiques et électroniques, à l’instar de cette flûte désenchantée qui s’articule autour de bruits blancs réglés au millimètre près.

Sur notre itinéraire se dresse une louve-garou dont la complainte nocturne effraiera les plus téméraires. « She-Wolf Night Mourning » est une transition dans l’histoire de Self Mythology. Elle renoue avec cette spatialisation synthétique qu’affectionne tant l’italien, sur laquelle il accole un instrument à vent considérablement déformé. Cette idée d’associer titres et sonorités procure à ce projet un étrange aspect féerique, telle une fable de Basile.
Chaque introspection possède son instant de peur primaire, de phobie profonde. « Samsara » est là pour nous le rappeler. Débutant sur des notes apaisantes, l’asphyxie prend le dessus lorsqu’un arpège très acidulé s’interpose en ce calme fragile. Ce dernier s’abandonnera dans des échos distants, pour nous amener en silence vers la conclusion, le déstabilisant « Canticle Of Creatures ». Redondance des harmonies incongrues de « A Selfless Act », cet ultime chapitre clôture l’épopée par une sorte de non-fin, tel un film sans dénouement.

 

Avec ce Self Mythology, le surprenant Lucy délivre une œuvre unique et intemporelle. Personne ne l’attendait dans un tel domaine, où l’électronique s’accouple avec l’acoustique pour donner naissance à un être irréel. Si de telles créatures voient le jour entre les mains de Luca Mortellaro, nous ne pouvons que lui souhaiter d’avoir une famille nombreuse !

Tracklist

Baba Yaga’s Hut
Dissonance Emancipation
Vibrations Of A Circular Membrane
A Selfless Act
Meetings With Remarkable Entities
A Millenia Old Adversary
She-Wolf Night Mourning
Samsara
Canticle Of Creatures

Vous aimerez surement


    Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home/seeksick/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273