Machinedrum – Vapor City Archives

Machinedrum referme avec Vapor City Archives la période ouverte avec son album l’an passé, tout en annonçant l’ouverture d’une nouvelle ère prometteuse.

7.5

10

Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 21 novembre 2014 | 10:27
5021392949192

Il y a un an, Machinedrum ouvrait avec Vapor City une page artistique créative et ambitieuse, qui allait le porter tout au long de l’année : si l’album était en soi d’une grande qualité, son concept lui offrait des prolongements. Chaque titre étant censé être représentatif d’un quartier d’une ville imaginaire, il semblait en effet possible de rapprocher la focale pour élargir notre connaissance de Vapor City. De fait, le concept s’est depuis élargi de plusieurs EPs, d’innombrables titres offerts sur Internet et d’un live show remarqué. Vapor City Archives vient clôre cette période en se présentant comme une collection de titres plus que comme un nouvel album : dès les premières effluves de « Boxoff », on se sent en terrain connu, retrouvant le son footwork mélodique, futuriste et regorgeant de textures de l’album. Pas de quoi démériter pourtant : la plupart des titres auraient été dignes d’y figurer, à l’image de l’excellent « Hard 2 Be » ou d’un « More Than Friends » aux tendances jungle. Travis Stewart ne se contente pourtant pas d’une redite : en fin de parcours, « Tried & True » ou « Endless <3 » ouvrent ainsi de nouvelles perspectives, à travers une vision nouvellement ambient, s’extrayant des beats pour laisser parler les nappes mélancoliques qui faisaient le succès de Vapor City. Le fabuleux « 2 B Luvd » tiendra la place d’une confirmation : Vapor City Archives est la fin d’une ère, mais aussi l’ouverture d’une nouvelle qui s’avère toute aussi prometteuse pour Machinedrum.

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top