Martyn – The Air Between Words

Un troisième album intrigant et bicéphale, mais trouvant sa cible au fil des écoutes.

ninja_tune_martyn_the_air_between_worlds

7.3

10

Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 28 juin 2014 | 19:18

Trois ans déjà se sont écoulés depuis la parution de Ghost People, l’excellent deuxième album de Martyn. Celui-ci représentait un tournant pour le producteur d’origine néerlandaise : alors que celui-ci était jusqu’alors connu pour son dubstep intriqué, on lui découvrait de nouvelles aspirations house ou techno magistralement menées et réintégrées dans son univers. S’il n’a pas réellement chomé depuis, livrant par un exemple un très bon « Bad Chicago » sur la compilation Think & Change de Nonplus l’an passé, Martyn s’est tout de même fait plus discret, se concentrant surtout sur la gestion de son label 3024, notamment responsable du très bon mini-album de Leon Vynehall.

Ce retour au format album, annoncé par un intrigant trailer, avait donc de quoi susciter des attentes et des questions : un nouveau virage était-il à attendre, au vu de la signature du producteur chez Ninja Tune ? Une première réponse se laisse entrevoir dès les premières pistes de ce The Air Between Words : si les premiers titres imposent un style plus percussif que sur Ghost People, à l’image notamment de la plutôt réussie collaboration avec Four Tet, la tonalité d’ensemble reste similaire.

 

L’espace de ces premiers titres se trouve pourtant enfumé par une sensation relativement étrange, comme si un vide se faisait jour, déconnectant les différents titres présentés : sans réel lien, Martyn passe ainsi de la bassline acid d’« Empty Minds » aux inflexions jazzy d’un « Drones » un peu poussif.

Fort heureusement, Martyn redresse la barre à l’instant même où l’on en viendrait à craindre qu’il ne se soit perdu, à force de revirements stylistiques trop nombreux. « Love Of Pleasure », invitant copeland du duo Hype Williams au chant, arrive en effet à point nommé pour reconnecter toutes les pistes lancées en un petit écrin de perfection, la voix fluette de copeland se mêlant avec intelligence à un beat soigneusement conçu. Mélodique et organique, ce titre placé en plein cœur du disque paraît libérer Martyn de ses trop nombreuses aspirations simultanées : avec la seconde moitié arrive finalement le chambardement attendu, apportant une nouvelle réponse aux questions initiales.

Le son se fait plus franchement sombre, et voit Martyn faire appel sans sommation à des breakbeats acérés et inattendus. Donnant une nouvelle coloration à l’album, ceux-ci lui donnent une nouvelle impulsion, et nous trouvent convaincus dès les superbes pads de la fin de l’hypnotique « Two Leads and a Computer ». « Forgiveness Step 2 » enfonce le clou, lorgnant presque sur le old school hardcore de par ses breaks circulaires et sa lourde bassline, avant un breakdown aux sonorités proches du Autechre du milieu des années 1990. L’ensemble prend finalement sens, et montre finalement une nouvelle fois un Martyn achevant un mélange des genres pour décrire les contours de son propre son.

 

Seul « Fashion Skater », conclusion donnant l’impression que Martyn tente de rééditer l’exploit qu’était « We Are You In The Future », à la fin de son précédent effort, rappelle dès lors nos doutes. Bicéphale, The Air Between Words crée ainsi d’abord le doute, avant de le détruire en manifestant une nouvelle fois tout le talent de son auteur. Faisant l’expérience d’une reconnexion, Martyn tisse différents fils avant de les réunir en une nouvelle direction musicale. Plusieurs écoutes seront nécessaires à passer au-dessus de l’impression décousue qui prévaut lors de la découverte de ces dix titres : une fois évaporée, ne subsiste plus dans The Air Between Words que l’image d’une nouvelle réussite signée Martyn.

Tracklist :

01. Forgiveness Step 1
02. Glassbeadgames (feat. Four Tet)
03. Empty Mind
04. Drones
05. Love Of Pleasure (feat. copeland)
06. Two Leads And A Computer
07. Forgiveness Step 2
08. Like That
09. Lullaby
10. Fashion Skater

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top