Melja – Steady Mobbin’ EP

Melja signe sur Mister Saturday Night un EP original et complet. Une ode très personnelle à la House et la Techno exigeante qu’il affectionne tant.

melja

8.0

10

Par Tom Rullier
Publié le 3 novembre 2014 | 9:30

C’est au cours d’un voyage à New-York l’année dernière, alors qu’il fouille les bacs du record shop Co-Op87 sur Brooklyn, que le jeune Nathan Ifergan, aka Melja, tombe pour la première fois sur un disque estampillé Mister Saturday Night. Non content d’être un label reconnu, la structure, dirigée d’une main de maitre par Eamon Harkin et Justin Carter, s’agite également autour de l’événementiel avec des soirées à succès : les très réputées « Mister Sunday ». Fan de producteurs comme Anthony Naples ou encore Hank Jackson, Nathan décide finalement de leur envoyer sa musique : en voici le résultat.

Ce 3 tracks propose un mélange solide d’influences alliant House à la sauce Chicago et connotations Bass par sursaut. Le titre éponyme, « Steady Mobbin’ », se hisse sur la face A, et il s’agit sans aucun doute du tube de cet EP. Déjà playlisté par Roman Flügel à l’occasion de sa dernière Boiler Room, il est véritablement monté pour les dancefloors grâce à son break idéalement construit : un paquet de chevilles risquent de se briser à son approche.

Sur la face B s’installent deux morceaux plus cosy. « But It Didn’t Really Matter How It Was » offre, grâce à la très jolie nappe émergeant dans sa seconde partie, une atmosphère rêveuse mais rythmée par un inlassable kick et des percussions intransigeantes. Enfin « I Won’t Forget You » vient clôre l’EP, laissant apparaître un tout premier sample de voix traité par des effets. Le grain persistant sur une grande partie du morceau en fait tout le charme, même s’il disparaît sur la fin et laisse place à une bassline d’une rondeur satisfaisante.

Steady Mobbin’ est donc un EP à la fois brut et planant, se plaçant dans la lignée de l’esthétique que le label défend. Melja réussit brillamment dans l’exercice et il est normal d’espérer pouvoir s’en mettre plus sous la dent très prochainement ! Le vinyle est quant à lui disponible chez de très nombreux disquaires depuis le 22 septembre dernier.

Tracklist :

01. Steady Mobbin’
02. But It Really Didn’t Matter How It Was
03. I Won’t Forget You

Vous aimerez surement

    1 Comment

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top