Moata Omen & The Rorschach Garden – Frantic Sessions

L’éternel retour des sons noise : un album d’indus pur et dur qui dilue le passé dans le présent.

7.9

10

Par Benjamin Dierstein
Publié le 22 avril 2015 | 15:56
cover

En ce mois d’avril ensoleillé, ant-zen appelle à l’orage avec pas moins de quatre sorties simultanées qui dressent un pont entre les années 90 et le monde contemporain en ressuscitant quelques héros de l’âge d’or industriel. Entre un LP de Klangstabil et un autre d’Empusae figure cet album des bidouilleurs de noise Philipp Münch et Sven Pügge, dont toutes les pistes, inédites pour la plupart, furent enregistrées entre 92 et 95. Des nappes frigorifiques d’Inside au dancefloor post-humain d’Ash Nazg, de l’acid vieillotte de Drop It à la rafale de kicks de Alles ist Nichts !, ils élaborent une madeleine sonique à la modernité déconcertante, entre voix éraillées, groove EBM et intrusions angst pop. En ces temps de crise, les sons d’usine du passé sonnent étrangement comme les sirènes actuelles.

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top