Monuman – The Polychoral

Pour son premier disque sous l’alias Monuman, l’anglais Emperor se fait plaisir avec The Polychoral, EP riche et diversifié sorti sur le label Inspected.

Polychoral

8.8

10

Par Antoine Arcade
Publié le 11 août 2018 | 7:23

Dubstep, Glitch Hop, Drumstep, Trap… Si l’Anglais Emperor est surtout connu pour sa neurofunk, récurrents ont été ses écarts à travers tous les pans de la bass music. Début 2016, Conor Corrigan a choisi d’opérer sous un second alias, Monuman, pour ses digressions hors drum and bass. Après quelques morceaux sur des VA EPs, le projet aboutit cet été à un premier disque solo, The Polychoral, une pépite de 6 titres à découvrir sur le label à la moustache Inspected Records.

Le titre éponyme met en avant des chœurs forgeant une atmosphère médiévale et fantastique qui fait écho à la couverture de l’EP. Plusieurs instruments viennent ensuite appuyer la beauté de ce morceau qui nous transporte en territoire ancien, venteux et rocailleux. L’ambiance est définitivement plus enjouée sur « If You Want », morceau 2-step rafraichissant. Le thème principal, les vocaux, le snare… chaque élément apporte sa légèreté, jusqu’à l’apparition d’une bassline plus acerbe qui donne juste le relief qu’il faut au morceau. « Sasquatch » adopte un pattern plus lourd. Basse visqueuse et beat carré sont au rendez-vous dans cette piste halfime, où la première partie propose une mélodie récurrente déclinée en plusieurs instruments, et la seconde partie un drop encore plus massif.

Nouveau morceau et nouveau contrepied, avec le très estival « Blossoms » qui suit un fil conducteur lascif. Après une grosse première minute de bulles douces et affectueuses, on retrouve une mélodie à la flûte aux allures de sérénade. S’en suit un léger repos avant une partie plus intense d’union en point d’orgue. On retourne dans une ambiance plus sombre, voire horrifique avec « Spectre », au tempo le plus lent du disque. On retrouve un synthé piégé dans une chute répétée et inévitable dans chacun des deux drops séparés par un break anxiogène avec mélodie enfantine malsaine et chuchotements. L’EP se termine avec « Ur », piste plus expérimentale et ambiance, où un arpège digital effectue des allers-retours derrière des nappes folkloriques puis un piano qui achève le disque.

Libéré sous l’alias Monuman, l’artiste se fait plaisir, parcourant plusieurs genres, multipliant les ambiances, déclinant ses mélodies à travers une multitude de sonorités différentes. Une diversité riche donc pour ce disque éclectique sur lequel chaque morceau fait mouche dans son style respectif, et où tout le monde trouvera son compte.

Vous aimerez surement


    Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home/seeksick/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273