Moresounds – Pure Niceness

Moresounds poursuit sa percée en se réappropriant les codes du footwork, de la jungle et de la drum & bass : Pure Niceness est un EP prônant l’audace.

cover

8.4

10

Par Martin Drazel
Publié le 30 avril 2015 | 7:47

Grâce à l’abnégation dont a fait preuve Moresounds depuis ses première armes, la réputation de ce producteur venu des alentours de Montpellier ne fait qu’accroître. Repéré par Om Unit, qui lui signera un EP ainsi que qu’un duo sur la compilation Cosmology, c’est ensuite Fracture qui accueillera l’artiste sur son label Astrophonica. Sous la même enseigne, Moresounds nous livre aujourd’hui ce Pure Niceness, un EP qui sent bon la sueur tropicale.

 

Nous commençons l’équipée par « Reality Tune », qui ne perd pas son temps et annonce la couleur avec un rythme venant s’imposer dès l’introduction. On dérive vite dans cet entremêlement qu’affectionne tant l’artiste (voir son interview), à savoir ces mélanges saugrenus de sonorités rasta ou r’n'b sur des partitions de junglist fou-furieux et des lignes de basses caverneuses. C’est sûrement cette approche très innovante qui a dû attirer les oreilles de Fracture, qui n’hésite pas à déclamer qu’il n’y a pas grand chose qui ressemble à un morceau de Moresounds.

C’est particulièrement probant sur « Altercations », qui possède à la fois des respirations inspirées de la fausse sensualité d’un tube radio, déstructurées par cette architecture comprenant basse sautillante, rythme hybride entre hip-hop et juke, sirènes de sound-system et autres vocales de dreadeux. Un morceau qui s’adresse directement et sans fioritures aux plus techniques des danseurs, dans la tradition des premiers mouvements juke et footwork. Moresounds expose ici un profond respect pour ses influences hip-hop tout autant qu’une habilité étonnante à mélanger l’improbable. Notre coup de cœur.

Le morceau-titre, « Pure Niceness », reprend quelques astuces entendues dans le Moresounds EP sorti en 2013, notamment cette percussion au pitch variable devenant élément harmonique. De sévères et puissantes découpes de samples jungle viennent agrémenter cette composition assez expérimentale. Nous sommes effectivement dans la douceur, les notes de basse venant malaxer nos tympans alors que l’habillage se joue avec les attentes de l’auditeur. On ressent bien dans ce morceau la liberté qui dirige le travail de l’artiste, placée en piédestal au-dessus de la technique ou de l’intellectualisation outrancière qui anime d’habitude cette musique. La drum & bass de Moresounds n’a pas de barrières, coup de pied dans la fourmilière assez salutaire.

Le dernier morceau de l’EP, en duo avec Fracture, nous oriente plus vers ces formules prêtes-à-danser qu’apprécie beaucoup le patron d’Astrophonica. Ici la jungle sautille un peu partout, s’entrecoupe moins d’effets impromptus pour permettre au DJ comme à la foule de garder un mouvement de danse continu. Bien entendu « Dead & Bury » est ponctué de vocales rasta, de jeux rythmiques et d’écrasements de bass omniprésents. On ne change pas une équipe qui gagne…

 

Notre fierté nationale continue sa percée au sein d’un mouvement se voulant pourtant l’apanage exclusif des Anglais. Se réappropriant sans vergogne les codes du juke, du footwork, de la jungle et de la drum & bass actuelle, Moresounds repousse à nouveau les limites des genres, grâce à cet amour du métissage qui habite ses productions. Il possède un style unique et inimitable, ce qui commençait à faire un peu défaut dans cette musique où beaucoup copient les recettes d’autres. Préférant l’excitation du coup de poker musical, Fracture signe ici un EP singulier et hors-normes, qui souffle le renouveau au sein d’un genre à la fois en perpétuelle évolution mais aussi très statique. C’est une réponse parfaite et cinglante à cette rumeur circulant sur la toile comme quoi la drum & bass serait morte, ayant épuisé toutes les possibilités conceptuelles de sa propre forme. Pure Niceness est un EP qui s’évade des mailles du filet commercial, prônant l’indépendance et l’audace. On ne peut qu’adhérer.

Tracklist :

01. Reality Tune
02. Altercations
03. Pure Niceness
04. Dead and Bury feat. Fracture

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top