Mr. Tophat & Art Alfie – KVK700

Evitant tous les pièges, Mr. Tophat & Art Alfie reviennent avec un EP tonitruant et résolument groovy.

KVK 700 A-side

8.0

10

Par Benoist Desfonds
Publié le 15 mai 2014 | 9:08

Mr. Tophat & Art Alfie reviennent avec un nouvel EP tonitruant. Un EP résolument groovy, qui annonce une saison printanière sous les meilleurs auspices. On quitte la Suède, base géographique des deux compères, pour naviguer vers des mers ou cieux plus chaleureux, plus tropicaux, enfin, plus sulfureux.

Cet EP se compose de deux morceaux aux titres aguicheurs. Le premier morceau rentre sans compromis dans le vif du sujet. On est là pour transpirer avec plein de gens au sourire ébahi. Les basses lourdes et appuyées, contrebalancées par les doucereuses voix féminines laissent échapper un léger bruit de ruisselet. La ligne de basse implacable n’amorce aucune promesse. Pas de début, pas de fin. On est là pour une seule chose et rien d’autre, transsuder de corps en corps. Comme son nom l’indique: « The Best Sense is the Nonsense ».

Le deuxième morceau, comme l’annonce son titre « Liberace’s Fever », dégouline de chaleur. Sans doute en hommage à un des mentors de la music hall et du jazz swing qu’était Liberace, Mr Tophat & Art Alphie se réapproprient les codes de la musique swing. Un vocal jouissif, une rythmique percussive endiablée, accompagné de basses tout aussi percutantes. Les lumières peuvent s’allumer. Des corps vêtus de mini shorts fluos montés sur roller patinés virevoltent et sautillent sur l’implacable mesure de cette production. La ritournelle fait son travail. La fièvre peut perdurer jusqu’à ce que le soleil daigne percer l’horizon de ses maux.

Les deux têtes pensantes de Karlovak Records ont évité les pièges dans lesquels bons nombres de producteurs tech house tombent irrémédiablement. Entre les affres d’une imitation swingueuse à la Parov Stelar, et le recyclage d’un morceau boogie woogie, Mr Tophat & Art Alphie amènent ici un véritable vent de fraîcheur. Ça groove sec, ça transpire, ça sent le véritable péché, en un mot:  »Sexyness ».

Tracklist :

A – The Best Sense is the Nonsense
B – Liberace’s Fever

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top