Mumdance – Fabriclive80

Gravissant une à une les étapes, Mumdance grave avec Fabriclive80 son esthétique musicale dans le métal de la Fabric : un mix CD absolument remarquable.

FABRICLIVE-80-Mumdance-Artwork

8.6

10

Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 18 mars 2015 | 10:43

Depuis son retour aux affaires musicales il y a deux ans, Mumdance a vu sa carrière prendre son envol à une vitesse folle. Reconverti dans un hybride musical unique puisant dans le grime ou le breakbeat tout en leur apportant une liberté totale, affranchissant sa musique de tout cadre, l’Anglais est ainsi parvenu en une année à peine à façonner de sortie en sortie un univers nouveau. Signer chez Rinse ou sortir l’été dernier un mix CD en compagnie du maître Pinch sont déjà deux accomplissements notables en une si courte durée.

Comme toujours, Jack Adams a néanmoins trouvé des moyens d’aller encore plus loin, accélérant depuis quelques mois les choses : après avoir créé en fin d’année dernière son propre label en compagnie de Logos, Different Circles, l’artiste franchissait en janvier les portes du mythique label XL pour un double-single en compagnie de Novelist. Un mois plus tard, c’est à son premier album, écrit en collaboration avec Logos, que nous étions conviés. Beaucoup s’en contenteraient pour une année, mais la vision musicale de Mumdance sort des plans pré-établis : le producteur atteint cette semaine une nouvelle forme de consécration dans le monde de la musique électronique, celle de voir son nom inscrit sur les boitiers métalliques de la série Fabriclive.

En soixante-dix minutes, ce 80ème épisode de la série s’applique à construire sous nos yeux le monde musical de Mumdance, tout en déconstruisant tout le reste. Autant dire que le résultat est à l’image des précédentes propositions de l’Anglais : fragmenté, imprévisible et suivant ses propres logiques, ce mix s’apparente à ses titres usuels – si ce n’est qu’il est sensiblement plus long.

De fait, ce Fabriclive 80 s’organise dès lors en sections successives, présentant des facettes très différentes de la vision de l’artiste. Entamé par des titres ambient et expérimentaux aux sonorités sombres et râpeuses, le mix entre au bout d’une quinzaine de minutes dans une seconde phase renouant avec les percussions minimalistes et martelées auxquelles Mumdance nous a habitués. Se fondant tout d’abord sur des producteurs à l’esthétique proche, de ses collaborateurs Logos et Pinch à Acre ou Untold, ici auteur d’une excellente VIP de son brutal « Doff », le set nous donne à découvrir quelques unes de leurs dubplates.

Dans une succession cohérente, Mumdance place en plein cœur de son mix ses propres projets : enchaînant tout d’abord quelques uns de ses meilleurs titres, issus de son album ou de ses EPs – « In Reverse PIV » démontre notamment qu’il n’a rien perdu de son effet –, le DJ nous porte ensuite dans les eaux du son « weightless » mis en avant par son propre label. Privant le grime de ses beats pour le laisser flotter en apesanteur, ce son offre un répit avant un retour aux beats déchaînés : des versions exclusives des deux tubes récents de Mumdance, « 1 Sec » et surtout « Take Time », boosté par un Riko Dan en pleine forme nous attendent.

Une dernière section complète ce panorama en prenant l’ascenseur temporel pour revenir aux racines de ce son : après quelques vieux titres grime, le set s’achève dans un déferlement de breakbeats old-school et de piano rolls salvateurs typiques du début des années 1990.

Certes, un mix construit d’une telle manière, prenant systématiquement les voies les plus improbables, est nécessairement difficile à appréhender : ce Fabriclive 80 ne s’écoute pas comme un autre mix CD. Certains enchaînements s’avèrent d’ailleurs plus hasardeux que d’autres : en pleine section weightless, le titre du pourtant excellent Strict Face a notamment du mal à trouver sa cible. D’autres sont véritablement ravageurs : sans surprise, Mumdance est en particulier très à l’aise avec ses propres titres, organisant à merveille l’arrivée de son « Hall Of Mirrors » ou du génial « 1 Sec ».

Surtout, ce mix brille par sa faculté à se faire le miroir d’une esthétique, présentant de manière cohérente et ordonnée l’univers de Mumdance. L’organisation des différentes sections paraît à cet égard faire sens. Ce son paraît, de fait, enraciné dans un travail poussé sur le matériel sonore, visant à précisément définir chaque sonorité, à l’instar des expérimentations qui ouvrent le mix ; il puise, en outre, dans l’énergie du grime le plus minimaliste, ainsi que dans l’esprit de liberté caractérisant les premières années du breakbeat hardcore, qui closent tous deux le set. Replacés au centre du mix, les projets de Mumdance sont ainsi encadrés par leurs profondes racines, comme pour mieux s’éclairer de leurs propres lumières.
Fabriclive 80 n’est bien sûr pas d’une écoute aisée, jouant en permanence avec nos attentes et nos tympans. Il ne s’agit pas du déferlement d’infrabasses et du fracas rythmique auquel on aurait pu s’attendre : il faudra pour cela se référer au mix CD réalisé avec Pinch l’été dernier. Ce mix nous porte en réalité bien plus loin que cela : Fabriclive 80 est une invitation de l’artiste à voguer dans son propre monde sonore. A l’heure où certains remettent en cause l’intérêt du mix CD face à la prolifération de podcasts sur Internet, Mumdance livre une vigoureuse justification de l’existence de ce format : après avoir gravi une à une toutes les étapes, l’artiste grave dans le métal de la Fabric une esthétique musicale appelée à prospérer. Malgré queqlues errances, voire un résultat parfois inégal, ce mix est en cela tout simplement remarquable. Et devrait consolider sans problème la place de Mumdance comme l’un des plus importants artistes de ces dernières années.

Tracklist :

01. Shapednoise – Travels In The Universe Of The Soul
02. @c – Ninety-Nine (Remix For Mumdance)
03. Jefre Cantu-Ledesma – Untitled
04. Fis – Branch Light
05. Sculpture – Fabrication II
06. Sweet Exorcist – Testsix
07. Mite – Cemetery Seance
08. Logos – Glass
09. Pinch – Water Bomb
10. Untold – Doff VIP
11. Acre – No Signal
12. Mumdance & Logos – Hall Of Mirrors
13. Mumdance & Logos – In Reverse PIV
14. Mumdance & Logos – Cold
15. Helm – Outerzone
16. Wanda Group – Piano In The Corner Of The Room
17. Strict Face – Rushed
18. Mumdance, Logos & Rabit – Inside The Catacomb
19. Inkke – Choong (Devil Mix)
20. Novelist x Mumdance – 1 Sec (FABRICLIVE VIP)
21. Mumdance feat. Riko – Take Time VIP
22. Eastwood & Oddz – Coalition
23. Jon E Cash – Kamikaze
24. Bass Selective – Blow Out Part II
25. Fat Controller – In Complete Darkness
26. Jimmy J & Cru-l-t – Six Days
27. Ramos & Supreme – The Journey Part 1

Vous aimerez surement


    Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home/seeksick/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273