Mutant Area : Février 2015

Jeunes pousses, labels obscurs, autoproduits, netlabels, sorties DIY, free DL… Chaque mois, Mutant Area sélectionne l’avant-garde des musiques électroniques déviantes, entre IDM, noise, industrial techno, future beats, ambient, experimental bass music, breakcore, chiptune ou electronica.

Header SSS 2015-02 copie
Par Benjamin Dierstein
Publié le 1 mars 2015 | 18:32

Distel – Puur
ant-zen, Enfant Terrible
coverAeter et Scramasax, les deux membres du duo hollandais Distel, produisent depuis quelques années une electro froide et fascinante, qui s’est concrétisée l’an dernier avec ce premier album paru sur Enfant Terrible. Peu remarqué alors à sa sortie dans l’Hexagone, cette nouvelle sortie sur ant-zen devrait faire à Puur, on l’espère, une nouvelle exposition méritée. Détonations, réverberations, crissements ou parasites, Distel y convoque toute une gamme de sons cold et noise au service d’un grand dancefloor post-humain. « Death disco » ou « angst pop » selon leur propres termes, leur musique est un mélange de new wave et d’electronica industrielle, qui enchante son auditeur à grands coups de mélodies hypnotiques et voix fantomatiques – dont certaines en français (Ämne). Un album éblouissant à la sensualité glaciale. Disponible sur ant-zen.

 

Ricardo Donoso – Sarava Exu
Denovali
RicardoDonoso_SaravaExuAprès plusieurs sorties sur Digitalis et des apparitions chez Further ou Hospital Productions, le brésilien signe un nouvel album sur l’excellent label teuton Denovali, et en profite pour opérer un petit virage stylistique. Il nous offre ici un voyage au bout de la nuit haletant et terrifiant, du crepuscule (Crepusculum, qui ouvre le bal) à l’aube (Diluculum), des ténèbres à la lumière, à travers une ambient maximaliste toute imprégnée de noise et de drone. C’est un voyage à la rencontre de personnages et de paysages incarnés par des sons, mélodies furtives et rythmes fracassants, un voyage avec ses climax et ses hésitations, ses attentes et ses déchaînements soudains d’intensité. Avec comme héros de ce thriller fascinant bruits blancs, basses fréquences, grondements sourds et sirènes de l’apocalypse. Disponible sur Denovali.

 

Alice – how to be a human being
Schematic
aliceFondé par les deux membres de Phoenicia (auteurs d’un excellent EP sur Warp en 97), Schematic est connu pour des sorties entre IDM juteuse et miami bass déglinguée, de Richard Devine à Otto von Schirach. Cette 109ème release est signée par le producteur anglais Thomas McConville, renommé Alice depuis peu : how to be a human being est un délire jazz, parfois polyphonique ou polyrythmique (voire même arythmique), un bazar magnifique fait de profusion de sons, d’interférences et de mélodies fuyantes. En treize titres, il dessine un hommage à la confusion et au surgissement, un capharnaüm hyper maîtrisé où bruits, synthés, cuivres ou rythmiques se soumettent à l’autorité du cut et de la surprise permanente. Un album complètement trippé, pour oreilles averties. Disponible sur Bandcamp.

 

Wieman plays Goem – Trenkel
Kvitnu
wiemanRoel Meelkop et Frans de Waard, les deux membres de Wieman, sont deux musiciens cultes des scènes expérimentales, no wave et post-punk néerlandaises. Aperçus chez Raster Noton, 12K ou les Editions Mego, ils signent avec ce projet un nouveau concept sur le label ukrainien Kvitnu : il s’agit là d’un enrgistrement live d’une répétition de concert à l’occasion duquel ils ont retravaillé des sons produits par leur ancien groupe Goem. Les six titres de Trenkel sont autant de pièces qui s’enchaînent pour former un tout mouvant, un album dont on apprécie avant tout le grain et la lente transformation des textures : un simple pied sourd évolue lentement pour devenir un craquement bruitiste, bientôt un charley, puis un grésillement, une rythmique, une distorsion aigue… Dans cet album au minimalisme extrême, l’altération est reine : les sons apparaissent à l’oreille comme de la matière vivante en pleine mutation, comme si l’on touchait à quelque chose de l’ordre de la pulsation originelle. Disponible sur Bandcamp.

 

How Dragons Disappear – Frec
Detroit Underground
How dragons disappearDéjà aperçu sur quelques compiles, le français How Dragons Disappear rejoint l’écurie culte Detroit Underground pour son premier album. Selon ses propres mots, le toulousain y exprime en dix tracks les ressentis de sa vie quotidienne, et nous fait ainsi passer du rire à l’angoisse, en passant par le doute ou l’espoir. Des tableaux simples mais riches en contrastes, le tout entièrement réalisé sur une seule machine (le Teenage Engineering OP-1). Mélodies déglinguées, rythmiques breakées et effets glitchés se téléscopent au service d’une electronica multiforme, qui prend sa source quelque part entre chiptune symphonique, bass music bricoleuse, IDM pas intello et future beats du passé. Un LP malin et bien produit, qui allie puissance et légèreté. Disponible sur Bandcamp.

 

Les Free downloads du mois :

Paskine – Progression Performance
VoxxoV
Un titre fleuve (37 minutes) pour cette nouvelle sortie du marseillais Paskine, voyage fascinant à travers des textures mouvantes.
Disponible sur Bandcamp

Grudges – The Followers Remix Compilation
End Fence
Six remixes d’un titre de grindcore à différentes sauces noise et techno (dont Machine Woman et Monolog) : une onzième sortie originale pour le netlabel new-yorkais End Fence.
Disponible sur Bandcamp

Ove-NaXx – Bullets From Habikino City HxCx
Cock Rock Disco
Le label déjanté de DJ Donna Summer ressort un classique breakcore du japonais Ove-NaXx, agrémenté de cinq morceaux supplémentaires.
Disponible sur Cock Rock Disco

Fade Runner – Shapeshifting
The Studio Stereo
Un album d’IDM glitchée qui groove et à la production étincelante, comme souvent chez TSS.
Disponible sur Bandcamp

Fat Frumos – Yad
Off Me Nut
L’ukrainien Fat Frumos est de retour avec un condensé explosif de jungle, acid, ragga, breakcore, chiptune… Fun et hyper festif.
Disponible sur Bandcamp

Anonymous Query – Pineal Transmissions pt. 1
Occult Research
Onze titres d’ambient hypnotique au programme de ce premier album d’un mystérieux producteur, sur le label américain Occult Research.
Disponible sur Bandcamp

MacroData – Room 8
Noizion
Le premier EP d’un jeune producteur belge : quatre titres d’abstract hip-hop sombres et raffinés, matinés d’une touche de bass music.
Disponible sur Bandcamp

V/A – Free Your Mind
Mindtrick
Pour fêter ses huit ans, le label néerlandais Mindtrick paye sa compile maison, entre electronica, future beats et bass music. Au menu : Broken Note, Sinister Souls, Semiomime, Mobthrow, Tangent, Atiq & Enk…
Disponible sur Bandcamp

V/A – Beat Garden Compilation 4
Gergaz
La nouvelle compilation du label slovaque Gergaz recèle comme à son habitude de pépites beat and bass, entre glitch hop et future R’n’B.
Disponible sur Bandcamp

Jaquarius – Merlik et Polyzarb
Tripalium Records
Un poil d’autopromo pour finir cette sélection avec ce nouvel EP de Jaquarius, entre expérimentations acousmatiques et remixes acid / braindance, sur Tripalium Records (producteur des soirées Mutant Area).
Disponible sur Bandcamp

 

 

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top