Neel – Phobos

Neel, moitié de Voices From The Lake, a pris des risques en composant Phobos, album beatless et difficile d’accès ; une fois cette barrière passée, un nouveau monde s’ouvre néanmoins à vous.

cover

??

10

Par Raphael Lenoir
Publié le 13 novembre 2014 | 13:27

Le silence éternel de ces espaces infinis m’effraie, disait Pascal. Encore faudrait-il que l’espace soit silencieux… En effet, la NASA vient de poster quelques enregistrements captés dans le vide spatial montrant que le son parvient à se propager sous forme d’ondes électromagnétiques. Coïncidence ou non, Neel a sorti un album dont le contenu ressemble à s’y méprendre à ces enregistrements spatiaux. Phobos, paru sur Spectrum Spools, est en effet à l’origine l’un des satellites de Mars. Mais cette boule de matière va connaître un destin particulièrement funeste dans la mesure où elle entrera en collision avec la planète rouge dans 50 millions d’années. Giuseppe Tillieci a.k.a Neel, connu aussi pour faire partie du duo Voices From The Lake, vous propose donc un aller sans retour pour l’une des régions les plus hostiles à la vie.

 

Ce n’est pas parce que l’espace n’est pas silencieux qu’il n’est pas inquiétant. Au contraire, et Neel l’a parfaitement compris en misant exclusivement sur des nappes beatless menaçantes. Elles insufflent une ambiance glauque qui sied parfaitement à Phobos (signifiant littéralement peur en grec). Sous cet étau pesant et empli de fatalisme, les quelques nappes en filigrane, notamment sur « Storm In Stickney », et surtout sur « Life On Laputa Regio« , qui parviennent à s’extraire de cet agrégat rocheux ne suffisent néanmoins pas à dynamiser ce gros caillou calme où rien ne semble se passer. D’apparence seulement car au travers des différents field recordings et bruitages sonores, une certaine activité émane de cette lune sans atmosphère. Cette étrangeté dérangeante est amplifiée par le fait qu’aucune mélodie ne sort de cet ensemble hermétique : le manque de connaissance sur la véritable vie de Phobos se révèle particulièrement déstabilisant.

Si Jeff Mills, Biosphere, Woob, Roly Porter, et autres se sont essayés eux aussi à composer des trips interstellaires, il faudrait rapprocher plutôt le travail de Neel de celui de Monolake. Tous deux sont effectivement des sound designers particulièrement attentifs aux textures utilisées pour étayer leur propos. Des similitudes sont en effet flagrantes entre Ghosts et Phobos, avec leurs atmosphères poisseuses et perturbantes, ce même sens du détail, de la respiration du son.

Le disque s’avère donc être particulièrement immersif et méditatif puisque Neel pose différents jalons de réflexions que l’auditeur peut tour à tour emprunter. La question du son dans l’espace est la plus évidente, mais aussi celle de la vie en dehors de la Terre. Le futur dramatique que va connaître la planète instaure aussi un doute sur un ordre cosmique supposé harmonieux. Et encore, on a à peine effleuré la surface du point de vue métaphysique…

 

Impossible de mettre une note représentative à cet album tant le ressenti de chacun peut varier du tout au tout. Certains crieront au génie, d’autres ne passeront pas le cap de l’atterrissage sur Phobos. Le pari de Tillieci était très risqué. Il y a pourtant deux niveaux de lecture possible pour ce long format. Une écoute très attentive vous procurera la sensation étrange de vous retrouver sur la surface irrégulière et constellé de cratères de Phobos. Une écoute distraite fera plonger votre esprit vers des pensées obscures sur la vie, l’univers et le reste. A vous de faire votre choix.

Tracklist :

01. Post Landing
02. Storm In Stickney
03. Crater Chain Observations
04. The Gravity Of Limtoc
05. Travelling On Kepler Dorsum
06. Life On Laputa Regio
07. The Secret Revealed

Vous aimerez surement

    1 Comment

    1. Richard Planvier 13 novembre 2014 at 3:43

      Interstellaire …. Certes …. Mais abordable …. Je dois trop écouter solar field … Ça vaut bien un 7.5 ….

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top